1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "La suppression du passe sanitaire me semble naturelle", juge le président du département de la Nièvre
2 min de lecture

"La suppression du passe sanitaire me semble naturelle", juge le président du département de la Nièvre

INVITÉ RTL - Fabien Bazin, président du conseil départemental de la Nièvre, a plaidé pour une levée du passe sanitaire, jugeant la distanciation sociale suffisante. De fait, son département affiche l'un des taux d'incidence les plus bas en France.

Un passe sanitaire (illustration).
Un passe sanitaire (illustration).
Crédit : nce
"La suppression du passe sanitaire me semble naturelle", juge le président du Conseil de la Nièvre
05:48
"La suppression du passe sanitaire me semble naturelle", juge le président du Conseil de la Nièvre
05:48
Amandine Bégot & Pascal Praud - édité par Florise Vaubien

Alors que la rentrée s'accompagne de nouvelles perspectives sanitaires, Emmanuel Macron a évoqué, la semaine dernière, un allègement "des contraintes, en fonction de l'évolution de l'épidémie" de Covid-19. Il a jugé qu'il serait possible de restreindre les consignes du passe sanitaire par département et sans donner d'échéance. La question sera à l'ordre du jour ce mercredi 22 septembre lors du Conseil de défense, a précisé le porte-parole du gouvernement, sur le plateau de BFMTV, dimanche 19 septembre. 

"Il y a une réflexion sur l'adaptation des règles à la situation locale", a indiqué Gabriel Attal, alors qu'une "trentaine de départements" affichent des taux d'incidence particulièrement faibles. 

La France va-t-elle vraiment vers un assouplissement du passe sanitaire ? Fabien Bazin, président du Conseil départemental de la Nièvre, est favorable à une levée de ce dispositif. De fait, la Nièvre présente l'un des taux d'incidence les plus faibles de France, soit 22 pour 100.000 habitants

La circulation du virus est réduite dans notre département

Fabien Bazin, président du Conseil départemental de la Nièvre

"On est désormais en capacité de différencier nos choix de politiques sanitaires en fonction de nos territoires (...). La circulation du virus est réduite dans notre département", a déclaré Fabien Bazin, estimant que "la suppression du passe semble naturelle". Il a toutefois assuré rester vigilant et ouvert à un retour des restrictions "dans le cas d'une rechute". 

À lire aussi

Pourtant, certains médecins estiment que cet assouplissement est risqué à l'approche de l'automne et de l'hiver. De son côté, le président du Conseil juge que le maintien des gestes barrières peut se révéler efficace pour éviter une reprise de l'épidémie de coronavirus. Il a rappelé "l'exaspération de la population" après deux ans de crise sanitaire et la défiance de celle-ci envers le passe sanitaire"Je pense que le passe sanitaire est plus compliqué que le port du masque", car il représente "une privation de libertés", a-t-il plaidé. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/