2 min de lecture Santé

La pollution de l'air et sonore favoriserait l'hypertension

Selon une étude menée sur 41.000 personnes et publiée mardi 25 octobre, la pollution de l'air et la pollution sonore augmenterait la pression artérielle.

Selon l'étude, ce sont les plus petites particules qui favoriseraient l'hypertension (Image d'illustration)
Selon l'étude, ce sont les plus petites particules qui favoriseraient l'hypertension (Image d'illustration) Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Philippe Peyre
Philippe Peyre
et AFP

S'exposer sur le long terme à la pollution de l'air ambiant augmente de façon progressive le risque d'une pression artérielle trop élevée. C'est le constat établi par une étude européenne menée sur 41.072 personnes vivant en Norvège, en Suède, au Danemark, en Allemagne et en Espagne et publiée mardi 25 octobre. La pollution sonore est également mise en cause dans cette étude car elle renforcerait la probabilité de développer une hypertension, selon les chercheurs. Le risque serait similaire à celui d'une personne en surpoids. 

Au commencement de l'étude, aucun des sujets observés ne présentait d'hypertension. Mais au fur et à mesure, 6.207 personnes ont indiqué avoir développé une hypertension ou commencer à prendre des médicaments contre, soit 15% du panel. Les chercheurs ont analysé les concentrations en particules de différentes tailles en suspension dans l'air, dont les PM 2,5, les plus petites qui pénètrent profondément dans les poumons. Ils ont mis en évidence que chaque tranche supplémentaire de cinq microgrammes de ces PM 2,5 augmentait le risque d'hypertension artérielle d'un cinquième pour les habitants des zones les plus polluées, en comparaison avec ceux qui vivent dans les endroits moins pollués. "Comme presque tout le monde est exposé à la pollution de l'air au cours de sa vie, cela conduit à un nombre élevé de cas d'hypertension", a relevé la responsable de l'étude Barbara Hoffman, de l'université de Düsseldorf, en Allemagne. 

La législation actuelle ne protège pas la population européenne de manière adéquate contre les effets néfastes de la pollution de l'air

Barbara Hoffman, responsable de l'étude
Partager la citation

En ce qui concerne la pollution sonore, les chercheurs ont montré que les personnes qui vivent dans des rues bruyantes la nuit avaient 6% de chances en plus de voir la pression de leurs artères augmenter par rapport à ceux qui vivent dans des rues où les niveaux de bruit étaient inférieurs de 20% au moins. 

À lire aussi
L'obésité touche de plus en plus de personnes à travers le monde santé
Obésité : des personnes en surpoids témoignent des moqueries et insultes reçues

Dans leurs conclusions, les chercheurs ont dénoncé le fait que "la législation actuelle ne protège pas la population européenne de manière adéquate contre les effets néfastes de la pollution de l'air". L'hypertension artérielle constitue un facteur de risque important de faire un accident vasculaire cérébral (AVC) et d'une mort prématurée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Pollution Bruit
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785439236
La pollution de l'air et sonore favoriserait l'hypertension
La pollution de l'air et sonore favoriserait l'hypertension
Selon une étude menée sur 41.000 personnes et publiée mardi 25 octobre, la pollution de l'air et la pollution sonore augmenterait la pression artérielle.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/la-pollution-de-l-air-et-sonore-favoriserait-l-hypertension-7785439236
2016-10-25 12:16:10
https://cdn-media.rtl.fr/cache/5w9cMAh8t0EJ84che0CqWQ/330v220-2/online/image/2015/0715/7779105343_pollution-de-l-air-on-ne-peut-pas-dire-qu-en-annulant-la-pollution-on-ferait-disparaitre-l-asthme-dit-un-pneumologue-image-d-illustration.jpg