2 min de lecture SNCF

La gestion de la SNCF épinglée par la Cour des comptes

Dans un rapport remis ce lundi 18 novembre, la Cour des comptes dénonce la gestion de la SNCF. Elle estime qu'elle doit continuer à supprimer des emplois "au même rythme" qu'en 2017, soit 2.000 postes équivalent temps plein.

L'Eco and You - Martial You L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
La gestion de la SNCF épinglée par la Cour des comptes Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Camille Descroix

La Cour des Comptes s'en prend vivement à la gestion de la SNCF dans un rapport remis ce lundi 18 novembre. Selon elle, il faut revoir la grille d'évolution des salaires qui ne valorise pas les cheminots les plus méritants et s'appuie uniquement sur l'ancienneté. Il est aussi nécessaire de réduire les effectifs de 2.000 postes par an, en moyenne, car la masse salariale s'est envolée de 7,6% en 5 ans, dénonce-t-elle.
 
Le fonctionnement de la SNCF peut être optimisé, voire modernisé. Les outils digitaux devraient se développer pour faire de la maintenance prédictive dans les rails et dans le matériel roulant pour anticiper les pannes. Une opération en cours de déploiement mais qui prend du temps sur un réseau de 30.000 km sur lequel on fait rouler 15.000 trains tous les jours.
 
Comme beaucoup d'entreprises qui ont gardé une culture de vieille administration, il y a aussi une politique des Ressources Humaines qui peut être améliorée. Le fait de ne plus embaucher les salariés avec le statut de cheminot à partir de janvier prochain assouplira la gestion du personnel.

Un contexte particulier

Dénoncer la gestion de la SNCF avec un dialogue social à l'arrêt et une compagnie où les salariés sont trop nombreux, trop payés et bénéficient d'avantages trop importants, ça n'est pas anodin à quelques jours de la grande journée du 5 décembre qui va sans doute mettre la France en pause.
 
On monte ainsi les Français les uns contre les autres : les usagers sur le quais et les cheminots sur le pavé pour défendre un système qui coûte cher. Souvent, les Français râlent les jours de grève mais soutiennent aussi les cheminots. En revanche, on radicalise le personnel à quelques jours de la mobilisation avec un tel rapport.
 
C'est donc un pari très risqué : en off, lorsqu'on interroge les syndicats de la SNCF, ils ne sont pas va-t'en guerre. La RATP est très mobilisée pour le 5 décembre, mais pas la SNCF. Les cheminots hésitaient jusqu'ici : ils n'ont toujours pas digéré la défaite de l'an dernier. Mais ils sont aussi ressortis épuisés par 35 jours de grève en pure perte.
 
"On se relève de tout dans la vie, sauf d'une humiliation", expliquait un leader syndical. Il est possible que le rapport de la Cour des comptes ait un mérite : celui de réveiller la fierté et le sentiment revanchard des cheminots.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
SNCF Grève SNCF Trains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants