2 min de lecture Humour

La chronique de Laurent Gerra du 26 février 2019

Ce mardi 26 février, Laurent Gerra a imité le pape François, José Bové, Jean-Luc Bennahmias, Alain Juppé, Gérard Depardieu et JoeyStarr.

Laurent Gerra Laurent Gerra Laurent Gerra iTunes RSS
>
Regardez la chronique de Laurent Gerra du mardi 26 février 2019 Crédit Image : Fred Bukajlo | Crédit Média : RTL | Date : La page de l'émission
Laurent Gerra
Laurent Gerra et Jade

Ce mardi 26 février, Mademoiselle Jade commence par accueillir le pape François, quelque peu désorienté à l'issue du sommet qu'il a convoqué au Vatican, et après avoir appris que le numéro 3 du Vatican, le cardinal Pell, vient d'être lui aussi reconnu coupable de pédophilie. "Y'en ai vraiment marre", s'exclame Sa Sainteté. "J'en pé plou, yé vais changer de métier, yé vais rendre toutes mes frusques, mes robes, mes colifichets et yé vais changer de métier, yé vé faire des pizzas à Castelgandolfo, y’en pé plou, jé vous dis !"

José Bové et Jean-Luc Bennahmias sont les prochains invités de Mademoiselle Jade. Ils réagissent au rapport remis au Premier ministre qui préconise une prochaine hausse de la taxe carbone d'ici 2030. Et en pleine colère des "gilets jaunes", les deux spécialistes de l'écologie ont leur avis. "On ferait mieux de taxer les industriels : par exemple ceux qui fabriquent les bagnoles plutôt que ceux qui les conduisent", propose José Bové. Ce à quoi son compère, quelque peu aviné, répond : "Moi je dis en tant que déguélé… déleléguélé… dé… délégué de l'environnement : l'écologie frileuse non, mais l'écologie conima… commina… cominana… comminatoire oui !"

Alain Juppé est arrivé à Paris pour prendre ses nouvelles fonctions au Conseil constitutionnel. Au micro de Mademoiselle Jade, il explique sa tristesse de quitter sa ville : "Bordeaux pour moi c'est plus qu'une ville, c'est un peu comme ma gonzesse. C'était la culture, les musées, le patrimoine, les grands crus classés, une ville glamour et sexy... Et puis elle a cessé de faire des efforts... Depuis quelques mois, tout ce qu'elle avait à me donner, c'est des dossiers de cantines scolaires à gérer, des voiries à rénover...". Mais Alain Juppé est fier de sa nouvelle conquête : sa nomination au Conseil constitutionnel. Face à ceux qu'il appelle "les jaloux", le nouveau membre du Conseil se rassure : "Quand tu chopes une nouvelle gonzesse, t'as tous les crevards qu'ont pas réussi à la séduire qui t'en veulent. C'est normal."

Les rebondissements rocambolesques de l'affaire Benalla ont inspiré une nouvelle comédie irrésistible au cinéaste à succès Francis Veber. Après "La Chèvre" et "Le dîner de cons", il présente les nouvelles aventures de son héros fétiche François Pignon dans "Les Compères Benalla", avec Gérard Depardieu dans le rôle d'Alexandre Benalla et JoeyStarr dans celui de son compère Vincent Crase. "T'en fais pas, le Président Macron y va nous sortir de là ! Avec c'qu'on a dans le coffre fort, on va tout faire péter ! On risque rien, j'te dis ! Tiens, la prochaine fois qu'on s'voit au tribunal, j'te filerai un passeport diplomatique, y m'en reste plein. C'est super ça, les passeports diplomatiques, tu fais pas la queue à Roissy et tu peux acheter plein de bouteilles en Duty Free, hou, hou, hou !"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Humour Vidéo Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants