1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Crue à Saintes : le maire réclame "l'état de catastrophe naturelle"
1 min de lecture

Crue à Saintes : le maire réclame "l'état de catastrophe naturelle"

INVITÉ RTL - Bruno Drapron, maire de Saintes, en appelle au gouvernement pour faire face à la crue de la Charente.

À Saintes, le pic de crue est attendu lundi.
À Saintes, le pic de crue est attendu lundi.
Crédit : MEHDI FEDOUACH / AFP
Crue à Saintes : le maire réclame "l'état de catastrophe naturelle"
07:54
Carpentier-245x300
Stéphane Carpentier
Animateur

Le pic de crue est attendu lundi 8 février à Saintes (en Charente-Maritime) où la Charente a débordé. Mais la situation est plus grave qu'annoncée. Bruno Drapron, maire de cette commune de presque 26.000 habitants, a expliqué sur RTL que le pic de crue était prévu à 6m10. "Mais ce matin, on était déjà à 6m13".

La situation est très compliquée à Saintes où 600 personnes ont dû être évacuées de leurs logements. Pour porter secours aux sinistrés et protéger les habitations, il faut des moyens. "Nous avons 200 pompiers, 32 militaires de la sécurité civile, 70 agents municipaux, la Croix-Rouge et la protection civile qui sont tous sur la brèche", a déclaré Bruno Drapron.

Des moyens, il en faudra aussi après, à la décrue, quand la Charente aura bien voulu retourner dans son lit. Pour cela, Bruno Drapron réclame "l'état de catastrophe naturelle", dont bénéficie déjà Marmande après la crue de la Garonne vendredi. "Il faut des gros moyens pour sortir de cette crue." Et seul ce dispositif permettra aux assureurs d'agir vite.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/