1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Mobilisation contre les bassines : vers la guerre de l’eau ?
1 min de lecture

Mobilisation contre les bassines : vers la guerre de l’eau ?

Dans cet épisode "Focus", Antoine Cavaillé-Roux s'intéresse à la guerre de l'eau dénoncée par des milliers de militants écologistes, suite à l'annonce d'un bassine à Sainte-Soline (Deux-Sèvres).

Porte-parole du collectif "Bassines Non Merci" Julien Le Guet blessé au visage
Porte-parole du collectif "Bassines Non Merci" Julien Le Guet blessé au visage
Crédit : PASCAL LACHENAUD / AFP
230. Mobilisation contre les bassines : vers la guerre de l'eau ?
00:13:25
Antoine Cavaillé-Roux & Agathe Abelard

Le sujet du jour. Les détracteurs l'appellent méga-bassines. Le samedi 29 octobre 2022 dans le village de Sainte-Soline (Deux-Sèvres), l'immense bassin à ciel ouvert encore en chantier, a donné lieu à une manifestation. Certains agriculteurs, des élus verts et beaucoup de militants écologistes étaient des milliers, réunis pour contester ce projet d'envergure départementale. 

Cette nouvelle "réserve de substitution" n'est pas la première dans le territoire des Deux-Sèvres. Pas moins de 16 réserves ont été construites afin de satisfaire les besoins d'irrigation de l'agriculture. Une aberration écologique pour les manifestants qui dénoncent l'accaparement et la surconsommation des ressources en eau, alors que les nappes phréatiques peinent à se reconstituer. 

Plusieurs tensions relatives à celles des méga-bassines se dessinent dans l'Hexagone comme le projet de retenue collinaire à La Clusaz qui a cristallisé les tensions. Le projet du lac artificiel, pour remplir les canons à neige de la station de ski, a été suspendu par la justice. 

Pourquoi on en parle ? Qu'est ce qu'une méga-bassine ? Comment les agriculteurs peuvent s’adapter face aux sécheresses qui se multiplient ? Est-ce le début d'une guerre de l'eau ? Faut-il repenser le modèle agricole ? 

Citation. "L'inquiétude qu'on peut avoir c'est pour toutes ces retenues qui sont alimentées par des eaux souterraines, on aura éventuellement une mauvaise surprise plusieurs mois après. Un des reproches qu'on peut faire à ce second système, c'est qu'on aurait pu laisser l'eau dans les nappes souterraines et simplement la pomper lors des périodes d'irrigation. C'est pour ça que certaines personnes voient ces grandes bassines alimentées par des pompages souterrains comme une façon de détourner la réglementation sur l'interdiction des irrigations" explique Vazken Andréassian, hydrologue à l'INRAE (Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement).

Abonnez-vous à ce podcast

>> Focus est un podcast d'actualité quotidien. Du lundi au vendredi, RTL prend un peu de temps, un peu de champ, pour mieux comprendre ce qui se passe autour de nous, mieux comprendre notre époque, grâce aux reporters, correspondants et experts de RTL.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire