1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Johnny Hallyday : le projet de statue divise Hidalgo et les Verts
2 min de lecture

Johnny Hallyday : le projet de statue divise Hidalgo et les Verts

FACT CHECKING – Une future statue hommage à Johnny Hallyday fait polémique à Paris. Selon les écologistes l’œuvre ferait la promotion de la pollution et de l’hypervirilité, qu’en est-il ?

Johnny Hallyday
Johnny Hallyday
Crédit : Eric Feferberg / AFP
Hidalgo et les Verts divisés autour du projet de statue en hommage à Johnny Hallyday
02:54
Hidalgo et les Verts divisés autour du projet de statue en hommage à Johnny Hallyday
02:54
micro générique
Jean-Mathieu Pernin - édité par Céline Morin

Pour bien comprendre cette histoire, il faut préciser que les principaux alliés d’Anne Hidalgo pour gouverner Paris sont les Verts. Depuis la réélection de la socialiste en juin 2020, les sujets de tension se multiplient. Anne Hidalgo demande aux Verts de clarifier leur rapport à la République. Il y a l’affaire Christophe Girard et d’autres dossiers inflammables comme l’aménagement des gares. Mais là, c’est une histoire à part. 

La brouille a pour origine un projet de sculpture rendant hommage à Johnny Hallyday qui serait posé devant l’AccorHotels Arena, l’ancienne salle de Paris Bercy. En septembre, l’esplanade Johnny Hallyday sera officiellement inaugurée devant l’Accord Arena et l’artiste Bertrand Lavier, un plasticien, a une idée. Pourquoi ne pas rendre hommage à celui chantait "allumer le feu" en réunissant ses deux passions, la musique et les motos ? 

Le monument qu’il a conçu est constitué d’un mât en acier de 4,75 mètres en forme de manche de guitare Gibson, fiché dans un socle bleuté. Au sommet du mât doit trôner une véritable Harley de couleur bleue métallisé, modèle Fat Boy. "Une greffe poétique", selon la présentation officielle. La mairie de Paris dit pourquoi pas, mais à la mairie du XIIe gérée par une élue écolo, ça tique.

Selon elle, cette statue remettrait en cause les engagements écologiques de la ville

C’est là que nous rentrons dans l’absurde. Le monument qui, sans trop s’avancer dans une connaissance artistique pointue pourrait être qualifié de kitch, n’est pas jugé par la maire du XIIe arrondissement où se trouve l'AccorHotels Arena, esthétiquement mais politiquement

À lire aussi

"Au moment où nous voulons créer une ville durable, apaisée, le projet met surtout en scène une Harley-Davidson, qui symbolise tout autre chose" explique au journal Le Monde Emmanuelle Pierre-Marie. La Ville de Paris, très engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique, vient de voter le stationnement payant pour les deux roues, cette statue serait donc un encouragement à la pollution et au rassemblement de motard ? 

Approuvé par Laeticia Hallyday, retiré de l’ordre du jour du conseil d’arrondissement, ce sera au conseil de Paris de trancher le 6 juillet. La droite parle de censure verte. Rien n’est modéré dans cette affaire.

Ce n’est pas la première fois qu’une statue hommage à Johnny Hallyday fait polémique

À Viviers dans l’Ardèche, une statue de 3 mètres de haut financée par les fans juste après le décès du chanteur. Peu ressemblante, le sculpteur a dû retravailler le visage. 

Linas Montlhéry dans l’Essonne devait aussi recevoir sa statue Johnny Hallyday, œuvre monumentale d’un sculpteur russe, ce n’est toujours pas le cas. A-t-on besoin d’une statue quand on a été un monument de son vivant ? Là est la question. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/