1 min de lecture JO 2024

JO 2024 : "Une opportunité extraordinaire" pour la Seine-Saint-Denis, dit Troussel

INVITÉ RTL - Le président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis trouve "légitimes" les inquiétudes liées à la construction du village olympique et entend les lever.

RTL Midi -  Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
JO 2024 : "Une opportunité extraordinaire" pour la Seine-Saint-Denis, estime Stéphane Troussel Crédit Image : Thomas SAMSON / AFP | Crédit Média : Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Édouard Philippe a donné lundi 4 novembre le coup d'envoi du chantier controversé du village olympique et érigé ces Jeux en "accélérateur de politiques publiques" utile à la population. Ce village s'étendra sur 51 hectares, à cheval sur Saint-Denis, Saint-Ouen et l'Île-Saint-Denis, de quoi loger 15.000 athlètes et officiels.

En attendant, une vingtaine d'entreprises, trois écoles, un hôtel et deux foyers vont notamment devoir s'installer ailleurs, un sujet qui fâche. "Face à une telle transformation du territoire (...) il y a des inquiétudes, elles sont légitimes, consent Stéphane Troussel, le président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis. Il faut maintenant tout faire pour qu'elles soient levées."

Ces entreprises ou ces écoles "vont être relocalisées, soit dans le site tel qu'il va fonctionner demain, soit à proximité, assure le socialiste de 49 ans. Vous savez, la Seine-Saint-Denis est en pleine transformation. Les Jeux Olympiques et Paralympiques sont une opportunité extraordinaire d'accélérer ces transformations. Il faut non seulement réussir les 30 jours de compétition mais il faut surtout réussir les 30 ans qui suivront les Jeux. L'ensemble de ce qui existait sur le territoire doit pouvoir retrouver sa place d'une manière ou d'une autre".

6.000 emplois sur la zone au lendemain des Jeux

Stéphane Troussel, le président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis
Partager la citation

Le successeur de Claude Bartolone insiste encore sur des "opportunités extraordinaires en termes de logements supplémentaires", "d'enfouissement de lignes à haute tension", de "murs anti-bruit posés le long de l'autoroute", d'une "passerelle supplémentaire sur la Seine", "d'espace public rénové", "de nouveaux lieux de formation et d'activité pour les entreprises".

À lire aussi
Édouard Philippe, le 5 octobre 2018 JO 2024
JO 2024 : Édouard Philippe va donner les premiers coups de pioche du village olympique

Ces JO d'été 2024 doivent apporter au département le plus pauvre de France "6.000 habitants supplémentaires" et "6.000 emplois sur la zone au lendemain des Jeux. Être mobilisé dès maintenant pour que l'ensemble de ces transformations profitent aux habitants de la Seine-Saint-Denis, c'est ça ma boussole", conclut Stéphane Troussel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
JO 2024 Édouard Philippe Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants