1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Jacques Myard : "Dire que Bachar al-Assad et Daesh, c'est la même chose, est un contresens"
2 min de lecture

Jacques Myard : "Dire que Bachar al-Assad et Daesh, c'est la même chose, est un contresens"

REPLAY - Le député Les Républicains, vice-président du groupe d'amitié France-Syrie, était l'invité de "RTL Midi" ce mardi 29 septembre.

Vincent Parizot et Christelle Rebiere
Vincent Parizot et Christelle Rebiere
Crédit : Elodie Grégoire
Jacques Myard : "Dire que Bachar al-Assad et Daesh, c'est la même chose, est un contresens"
06:06
Jacques Myard : "Dire que Bachar al-Assad et Daech, c'est la même chose est un contresens"
04:46
Vincent Parizot & Christelle Rebière

Faut-il coopérer avec Bachar al-Assad en Syrie ? C'est la question qui se pose à l'ONU, alors que Vladimir Poutine défend cette idée, et que Barack Obama et François Hollande s'y opposent

Pour le président de la République, le président syrien "est à l’origine du problème, il ne peut pas faire partie de la solution". Un point de vue que ne partage pas Jacques Myard, député les Républicains des Yvelines et vice-président du groupe d'amitié France-Syrie. Pour lui, François Hollande "se trompe"

Il ne s'agit pas de s'allier avec Bachar al-Assad, il s'agit de savoir quel est le pire des maux.

Jacques Myard, député Les Républicains

"Dire que Bachar al-Assad a créé l'État islamique est un contresens. Dire que Bachar al-Assad et Daesh, c'est la même chose, c'est un contresens manifeste !", s'indigne Jacques Myard, qui était allé rendre visite au président syrien, avec plusieurs élus français, en février dernier. Le député dénonce "une partie de poker menteur", orchestrée notamment par "certains pays voisins de la Syrie". 

Selon lui, "il ne s'agit pas de s'allier avec Bachar al-Assad, il s'agit de savoir quel est le pire des maux". Interrogé sur le poids du président syrien, dont l'armée recule Jacques Myard répond : "On nous dit depuis cinq ans : il va tomber. Mais il est toujours là ! Il a des alliés, il a le soutien d'une grande partie de la population et le soutien inconditionnel de toutes les minorités religieuses". 

L'État islamique est l'ennemi du genre humain.

Jacques Myard, député Les Républicains
À écouter aussi

Quant aux bombes et aux gaz que le dictateur syrien est accusé de lancer sur les civils, le député souligne qu'"il y a des atrocités dans les deux camps". "Pour ce qui est de l'utilisation de gaz, prudence ! La vérité n'est pas aussi simple qu'on le dit en France". Et de tacler : "lorsque la France a livré des armes à des soi-disant insurgés démocrates, qui sont passés dans al-Nosra (groupe jihadiste affilié à al-Qaïda, ndlr), et qui se temps en temps fricotent avec l'État islamique, bravo ! On a joué les apprentis sorciers". 

Jacques Myard souligne que Daesh est "l'ennemi du genre humain". Il conclut : "Cette volonté occidentale de dire : 'on va choisir le gouvernement de ces peuples', vous êtes complètement à côté de vos pompes !"

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/