1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Islamo-gauchisme : "L'islamophobie est une escroquerie intellectuelle", estime Sifaoui
1 min de lecture

Islamo-gauchisme : "L'islamophobie est une escroquerie intellectuelle", estime Sifaoui

INVITÉ RTL - Selon le spécialiste de l'islam politique, le terme "entretient une ambiguïté entre la critique légitime et les actes ou propos anti-musulmans".

Mohamed Sifaoui, auteur de "Les fossoyeurs de la République", était l'invité de RTL ce mardi 30 mars.
Mohamed Sifaoui, auteur de "Les fossoyeurs de la République", était l'invité de RTL ce mardi 30 mars.
Crédit : RTL
Islamo-gauchisme : "L'islamophobie est une escroquerie intellectuelle", estime Sifaoui
09:16
Yves Calvi

En février dernier, la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal provoquait la polémique en pointant l'"islamo-gauchisme" qui, selon elle, "gangrène la société dans son ensemble et l'université".  Mohamed Sifaoui, spécialiste de l'islam politique, s'est intéressé à ce phénomène et publiera la première enquête sur le sujet mercredi 31 mars, Les Fossoyeurs de la République.

L'ouvrage débute par la manifestation du 10 novembre 2019, au cours de laquelle plus de 13.000 personnes se sont rassemblées, officiellement, contre l'islamophobie. Mohamed Sifaoui s'est alors lancé dans une longue réflexion, notamment sur la sémantique du terme qui connaît une dérive ravageuse. "L'islamophobie est une escroquerie intellectuelle qui vise à atrophier le débat", explique-t-il.

"Le terme d'islamophobie entretient une ambiguïté entre la critique légitime des dogmes et de la religion musulmane et ce qui doit être condamné, les actes et propos anti-musulmans" poursuit Mohamed Sifaoui, qui affirme que "ce terme qui a été propagé, banalisé et imposé dans le débat public par les islamistes et leurs alliés".

Le spécialiste de l'islam politique prend notamment l'exemple d'un dessin contre une religion porté par un journal satirique, systématiquement considéré comme un acte d'islamophobie, donc raciste. "C'est aujourd'hui un mot qui tue et on le sait, notamment depuis Charlie Hebdo, mais aussi plus récemment avec l'affaire Samuel Paty", continue Mohamed Sifaoui.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/