1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. INVITÉ RTL - Guerre en Ukraine : pas une raison pour "geler les politiques salariales", selon Berger
1 min de lecture

INVITÉ RTL - Guerre en Ukraine : pas une raison pour "geler les politiques salariales", selon Berger

Le secrétaire général de la CFDT demande des aides, y compris pour les secteurs qui ne seront pas impactés par la crise ukrainienne.

Laurent Berger était l'invité de RTL mardi 8 mars 2022.
Laurent Berger était l'invité de RTL mardi 8 mars 2022.
Crédit : RTL
Laurent Berger est l'invité de RTL
00:10:17
Laurent Berger est l'invité de RTL
00:10:17
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura - édité par Jérémy Billault

Consommation énergétique sous surveillance, hausse des prix du carburant, les conséquences de la crise géopolitique entre la Russie et l'Occident risquent d'être importantes.

Bruno Le Maire annonce qu'il sera nécessaire de veiller à une consommation responsable de notre énergie, tandis que les syndicats et les autres partenaires sociaux seront reçus ce mardi par le Premier ministre pour évoquer le "plan de résilience" envisagé par l'exécutif.

Avant ce rendez-vous, Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, estime sur RTL qu'il faut déterminer "quels sont les secteurs les plus impactés". "L'agriculture, l'automobile, la sidérurgie, la métallurgie et bien d'autres, détaille-t-il. Là il faudra des aides spécifiques pour maintenir l'activité", comme on a pu en connaître pendant la crise sanitaire.

Les travailleuses essentielles, les métiers du lien, du nettoyage, de la grande distribution, sont très mal payées, très mal reconnues

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, sur RTL

Selon Laurent Berger, il faudra également "des aides au pouvoir d'achat pour les ménages, en particulier les plus modestes". En cette journée internationale du droit des femmes, le secrétaire général de la CFDT évoque notamment "les travailleuses essentielles, les métiers du lien, du nettoyage, de la grande distribution, des laboratoires d'analyses médicales, qui sont très mal payées, très mal reconnues".

À lire aussi

"La crise qu'on traverse, la guerre en Ukraine, ne doit pas être une justification pour geler toutes les politiques salariales dans un certain nombre d'entreprises, estime-t-il. Il y a des entreprises, des secteurs professionnels, qui ne seront pas impactés. Le secteur du nettoyage ou encore la question des laboratoires d'analyses médicales, qui ont été extrêmement présents durant la crise sanitaire, ne sont pas impactés".

Laurent Berger demande ainsi "la reconnaissance salariale, des développements de carrières et des grilles salariales qui ne sont pas bloquées au smic pendant 25 ans".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/