1 min de lecture Sexisme

Instagram : les photos d'accouchement ne sont plus censurées

Vivement critiqué pour la censure des photos de corps de femmes, le réseau social autorise désormais la publication de certaines photos de nudité : celles montrant un accouchement.

Instagram est la deuxième application la plus populaire de la galaxie Facebook
Instagram est la deuxième application la plus populaire de la galaxie Facebook Crédit : Erik Kucatero / Unsplash
Emeline Ferry
Emeline Ferry
Journaliste

Tétons féminins, fesses, seins : vous n'en avez probablement jamais vu sur Instagram. À peine publiées, les photos représentant un corps féminin nu sont supprimées. Ce n'est désormais plus le cas... ou presque. Le réseau social fait une petite avancée contre la censure du corps des femmes : les photos d'accouchement sont à présent autorisées.

Depuis plusieurs années, les images montrant la nudité féminine, partielle ou totale, étaient interdites sur la plateforme, car elles étaient considérées comme du contenu à caractère sexuel. Même Madonna en a été victime, lorsqu'elle a publié une photo d'elle seins nus.

Pour manifester leur colère, les internautes ont créé le hashtag #FreeTheNipple (#LibérezLeTéton en français), affichant des photos de tétons, sans que l'on puisse déterminer s'il s'agit de celui d'un homme ou d'une femme. Une façon de dénoncer une censure qu'ils jugeaient arbitraire.

Les photos d'accouchements considérés comme contenus éducatifs

Les photos d'accouchement étaient elles aussi visées par la politique restrictive d'Instagram. Elles étaient systématiquement supprimés, même avec des efforts pour cacher ou flouter le sexe proprement dit, rappelle le site Madmoizelle

Do you remember what it was like when breastfeeding was censored? And do you remember what it was like after Facebook and Instagram changed their policies to allow it? That was a few years ago. Our ability to freely share uncensored breastfeeding images— and keep them up— didn’t happen overnight. It took a while. It took many, many people uploading A LOT of breastfeeding related content for Facebook and instagram’s technology to better learn and distinguish it from breasts in other contexts. . Uncensored birth is going to be a similar process. . I get that a lot of people are skeptical about the recent policy change that allows us to share uncensored birth content on Facebook and Instagram. I think a certain level of skepticism can be healthy when engaging in efforts to create massive social change. It keeps us on our toes, holds people and organizations accountable, and motivates us to carry on the fight. . The best and only thing I can tell you is exactly what numerous employees of FB/IG have confirmed to me— and to multiple media outlets— on numerous occasions: that the policy change is official, and it will take quite some time for their technology to catch up and learn to distinguish nudity in birth versus nudity in other contexts. During this transitional time, glitches and mistakes are going to happen. . I am choosing to remain optimistic, and I have complete faith that if this policy change does not deliver on its promise, we can all join together and raise hell until it does. Just like we did with #IGallowuncensoredbirth. Our collective voice has been heard before, and it can and will be heard again. . Until FB/IG come up with a better system to protect pages and content during this transition, I’ve decided to open up the campaign’s email account— allowuncensoredbirth@gmail.com— for people experiencing censorship problems to reach out for support. If you know anyone who needs this information, please tag them! . Today and every day, this work will continue. . Love, @katievigos . ¿ @jadebeallphotography

Une publication partagée par By @katievigos RN, Doula (@empoweredbirthproject) le

À lire aussi
LGBT
SOS Homophobie constate une hausse des actes anti-LGBTQ+ dans l'espace privé

Pourtant, de nombreuses mères souhaitaient s'engager en publiant des photos de leur accouchement pour raconter leurs expériences, comme l'Empowered Birth Project, lancé par l'américaine Katie Vigos en 2014. Face à la censure, elle avait lancé une pétition en ligne qui a recueilli plus de 23.000 signatures.

Elle proposait que les contenus relatifs à la naissance soient reconnus comme éducatifs et soient, par conséquent, autorisés par Instagram. Face à cette mobilisation, le réseau social a fait évoluer sa politique il y a quelques semaines, autorisant désormais ces photos qui peuvent être utiles aux personnes à la recherche d'informations à propos de l'accouchement. 

Malgré cette petite avancée, les photos, artistiques ou non, représentant la nudité, sont toujours interdites sur la plateforme.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sexisme Instagram Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants