1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Impôts : de plus en plus de piscines privées construites en France ne sont pas déclarées
1 min de lecture

Impôts : de plus en plus de piscines privées construites en France ne sont pas déclarées

INVITÉ RTL - Damien Robinet, secrétaire national du syndicat Solidaires finances publiques explique comment le fisc va traquer les piscines privées non déclarées.

Une piscine devant une maison (illustration)
Une piscine devant une maison (illustration)
Crédit : SIPA
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier - édité par William Vuillez

Les Français ont une nouvelle passion : les piscines privées. Il en existe aujourd'hui 3 millions, le nombre a explosé ses dernières années, sauf que toutes ne sont pas déclarées loin de là. Damien Robinet, secrétaire national du syndicat Solidaires finances publiques, était l'invité de RTL ce dimanche 17 octobre. On a construit 200.000 piscines rien que l'an dernier en France.

"Systématiquement, dès qu'une piscine est construite, il faut la déclarer dans les 90 jours qui suivent l'achèvement des travaux. Une piscine augmente la valeur locative cadastrale du bien", explique-t-il, donc cela entre en compte "pour la taxe foncière et la taxe d'aménagement". Après une expérimentation en 2019, une nouvelle phase va débuter dans 9 départements pour débusquer les tricheurs.

"Il est prévu un traitement algorithmique à partir des prises de vues aériennes. On va détecter quelles sont les piscines et les comparer avec le plan cadastral", explique Damien Robinet. Si on ne déclare pas sa piscine, on s'expose à des "contrôles fiscaux, des pénalités et possiblement des problèmes avec la mairie s'il n'y a pas eu de dépôt de permis de construire", dit-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/