2 min de lecture Complot

"Hold-Up" : pourquoi la chaîne Youtube de la maison de production du film a été fermée

Après la clôture de sa chaîne YouTube, Thana TV accuse l'entreprise américaine de censure. Cependant, ce compte ne respectait pas les conditions d'utilisation de la plateforme.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
"Hold-Up" : pourquoi la chaîne Youtube de la maison de production du film a été fermée Crédit Image : Pierre Barnérias | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Victor Goury-Laffont

Le 11 novembre dernier, la France découvrait qu’elle n’échappait pas au virus complotiste avec la sortie sur les réseaux sociaux du long-métrage Hold-Up : deux heures de brassage de toutes les théories conspirationnistes sur le coronavirus, de témoignages non-vérifiés, pour au final nous dire que tout cela est un complot orchestré par le Forum de Davos.

Fin novembre, le long-métrage affichait six millions de vues. Sa popularité n’a cessé de croitre et ses auteurs ont presque créé une marque Hold Up avec des comptes sur les réseaux sociaux qui relaient leur actualité et également de nombreuses intox. 

Sur Facebook, Twitter, mais plus YouTube. Lorsque l’on se rend sur le compte de la société de production de Hold Up, baptisée Thana TV, on trouve ce message : "ce compte a été clôturé en raison du non-respect du règlement de la communauté YouTube". 

Non-respect des conditions générales

Que s’est-il passé ? Sur le site de la société de production, on peut lire ce message, "une fois de plus, la censure des réseaux sociaux a opéré. Notre chaîne YouTube THANA TV sur laquelle nous avions 110.000 abonnés vient d’être clôturée !". Des messages de soutien ont fleuri, mais il ne faut pas confondre censure et règlement d’utilisation.

À lire aussi
sectes
Dérives sectaires : qui est Thierry Casasnovas, youtubeur suivi par les autorités ?

Quand on s’inscrit ou souscrit un abonnement, on lit rarement les conditions générales qui régissent le quotidien des sites Internet. Le site Numerama, spécialisé dans l’actualité numérique, s’est plongé dans ce qu'il est possible ou non de publier sur YouTube. Au chapitre "règles, sécurité et droit d’auteur", on trouve une section intitulée "règlement concernant les informations médicales incorrectes sur la Covid-19", avec cet avertissement : "ne publiez pas de contenus trompeurs sur le traitement, la transmission, le diagnostic ou la prévention du Covid-19".  

Plusieurs exemples de propos qui vont à l’encontre de ce règlement sont listés, comme nier l’existence de la Covid-19, qu’il existe un traitement médicamenteux contre le virus ou qu'il est lié à la 5G. Des allégations que l’on retrouve dans Hold Up. Par exemple, en novembre, l’Institut Pasteur a porté plainte car accusé dans le film d’avoir créé le virus, ce qui est totalement faux et infondé.

Plusieurs films complotistes sur le coronavirus

Le film est déjà difficile à trouver mais depuis fin 2020, toute l’équipe de cette production s’est déplacée sur d’autres sites alternatifs, moins regardant sur les propos des intervenants. De plus, Hold Up vient de sortir une version longue, tel un Fast and Furious complotiste. Cette clôture transformée en censure permet de communiquer encore plus et de mobiliser davantage leur communauté.

Hold Up n’est pas le seul film du genre. Actuellement, un film belge intitulé Ceci N’est Pas Un Complot connait un gros succès, avec plus d’un million de vues depuis la mise en ligne début février. Moins caricatural que Hold Up, ce film belge dénonce la gestion de la pandémie par les médias, à la limite de la propagande orchestrée comprend-on. Le coronavirus nous aura permis de découvrir un nouveau genre cinématographique, pas toujours digeste.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Complot Coronavirus Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants