1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : non, l'UE n'a pas encore mis en place de passeport vaccinal
2 min de lecture

Coronavirus : non, l'UE n'a pas encore mis en place de passeport vaccinal

FACT CHECKING - Les 27 se sont juste entendus pour la mise en place d’un certificat de vaccination commun à des fins strictement médicales.

L'aéroport international de Francfort (Allemagne) pendant la crise du coronavirus (illustration)
L'aéroport international de Francfort (Allemagne) pendant la crise du coronavirus (illustration)
Crédit : Armando BABANI / AFP
Coronavirus : non, l'UE n'a pas encore mis en place de passeport vaccinal
03:20
Coronavirus : non, l'UE n'a pas encore mis en place de passeport vaccinal
03:19
micro générique
Jean-Mathieu Pernin - édité par Félix Roudaut

L'augmentation du nombre de vaccinés contre la Covid-19 dans le monde relance un débat clivant : la création d'un passeport vaccinal. Pour certains, l'Europe y serait déjà favorable. Or, contrairement a ce qui a pu être écrit ici ou là, le Vieux Continent n'a pas mis de tels dispositifs en place. Du moins pas encore.

Les 27 se sont juste entendus pour la mise en place d’un certificat de vaccination. Il s'agit d'un document commun à tous les États membres, intelligible par tous, prouvant qu'un citoyen est bien vacciné. Ce sont des preuves de vaccination standardisées "à des fins médicales" et leur utilisation pour "d'autres raisons" pourra être décidée par les États membres ultérieurement.

Le Danemark et la Suède ont toutefois annoncé le 4 février la mise en place d'un certificat électronique de vaccination contre la Covid-19 qui serait destiné aux voyages à l'étranger. Le document pourrait aussi servir à accéder à des événements sportifs ou culturels, voire à des restaurants dans le cas danois. Ce n’est, contrairement à certains messages, pas encore mis en place. Le précieux sésame devrait en effet voir le jour en juin.

La position ambigüe de l'OMS

La position de l'OMS au sujet du passeport vaccinal est assez ambigüe. D'un côté, l'organisation ne recommande pas ce procédé pour les voyages, ne le considérant pas comme une garantie suffisante de protection contre la transmission. D’un autre côté, l'OMS soutient l’Estonie, qui travaille à la mise en place d'un passeport vaccinal numérique et reconnu mondialement. Mais là encore, contrairement à de nombreuses rumeurs, le passeport vaccinal n’est pas encore en place dans ce pays balte.

À lire aussi

L'Estonie, pays de 1,3 million d'habitants, s'est fait connaître comme pionnier technologique. Les Estoniens ont ainsi contribué à des projets tels que Skype, le vote électronique ou les robots de transport. Le pays dispose déjà de son propre système de dossiers de santé électroniques contenant l'information sur les vaccins, mais la plupart des pays du monde n'en ont pas et il n'existe pas de méthodes de reconnaissance mutuelle de ce genre de documents nationaux. 

L’Estonie va donc tester cette carte à puce vaccinale, mais les autres États seront-ils prêts à regrouper leurs dossiers vaccinaux dans une même organisation ? Et comment faire pour ceux qui ne veulent pas se faire vacciner ? Plus précis, Israël promet un passeport à tous ceux qui ont reçu le vaccin afin de reprendre une vie hors Covid-19. Le pays évoque sa mise en place mardi 23 février.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/