1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Hérault : le cri du cœur d'une boulangère victime des inondations cinq fois en un mois
1 min de lecture

Hérault : le cri du cœur d'une boulangère victime des inondations cinq fois en un mois

Aline Zacarias est la gérante d'une boulangerie inondée neuf fois depuis trois ans dans la commune héraultaise de Villeneuve-lès-Maguelone. Elle témoigne de son désarroi.

IMG_20221001_122832
IMG_20221001_122832
Crédit : Valentin Larquier - RTL
Hérault : le cri du cœur d'une boulangère victime des inondations cinq fois en un mois
00:01:27
micro generique
La rédaction de RTL

Installée depuis trois ans dans la commune héraultaise de Villeneuve-lès-Maguelone, boulevard des Fontaines, Aline Zacarias a vu son commerce inondé neuf fois (dont 5 fois depuis le 25 août 2022). Elle n'en dort plus la nuit. Elle parvient, avec des planches en bois calées en bas de la porte et des boudins gonflables au contact de l'eau, à limiter les dégâts : "J'ai toujours peur de m'endormir, de ne pas entendre la pluie tomber et de prendre le bouillon. Je suis obligée d'être là si je veux sauver mon commerce." 

Comme les autres commerçants du boulevard, Aline Zacarias s'estime abandonnée par la mairie : "Lors de la première visite d'un des adjoints à la maire, on m'a répondu que je n'aurais jamais dû m'installer là et que la situation allait s'aggraver." 

L'emplacement de la boulangerie et les travaux d'urbanisme entrepris il y a plus de 10 ans posent problème. En cas d'orages, les eaux, notamment le ruisseau de la Capoulière qui déborde, terminent leur course boulevard des Fontaines. C'est la rue la plus basse de la ville. Chaque jour d'inondation, Aline Zacarias se précipite à la boulangerie si elle n'y est pas déjà. Elle agit rapidement pour retirer l'eau dans son commerce. 

"On est à l'écoute", répond Véronique Négret, la maire de Villeneuve-lès-Maguelone : "Le problème existe depuis longtemps et on ne peut pas le régler en un claquement de doigts. C'est parce que l'ancienne mairie a construit à cet endroit-là que les locaux sont inondables. Mais une étude de la Capoulière est en cours. Il y a malgré tout peu de chance qu'on arrive à maîtriser le flux", déplore-t-elle enfin. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire