3 min de lecture Réseaux sociaux

Harcèlement : pourquoi la vidéo du petit Quaden pose question

Alors que la vidéo du jeune australien harcelé atteint de nanisme a suscité l'émotion dans le monde entier, certains internautes mettent en doute la véracité de son calvaire et doutent de son âge.

Quaden Bayles et sa mère lors d'une interview à la télévision australienne en 2015.
Quaden Bayles et sa mère lors d'une interview à la télévision australienne en 2015. Crédit : YouTube / Studio 10
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

"Donne-moi un couteau maintenant que je puisse me poignarder le cœur." Ce sont les mots de Quaden Bayles, 9 ans, dans une vidéo postée par sa mère le 20 février dernier. Une vidéo bouleversante destinée à sensibiliser sur le harcèlement scolaire subi par son fils qui a ému le monde entier. 

"Pouvez-vous s’il vous plaît éduquer vos enfants, vos familles, vos amis parce qu'il suffit d'un exemple de plus", s'insurge en pleurant Yarraka Bayles. Le hashtag WeStandWithQuaden a été créé et de nombreuses célébrités ont par la suite apporté leur soutien au petit garçon, devenu un symbole des victimes de harcèlement scolaire. "Tu es plus fort que tu ne le crois. Peu importe ce qui arrive, je suis ton ami", lui a notamment dit Hugh Jackman dans une vidéo postée sur son compte Twitter, dans laquelle il appelle les gens à faire preuve de bienveillance.

Mais face à cet océan de messages de soutiens, de plus en plus d'internautes se sont mis à remettre en cause la véracité de ce témoignage, en assurant que le petit garçon aurait fait ça pour gagner de l'argent. Certaines photos le montrent en train de poser avec de l'argent.

Quaden Bayles
Quaden Bayles Crédit : Compte Instgram @lilqgee.

Certain l'accusent d'avoir 18 ans

D'autres sont même allés plus loin, en remettant en cause l'âge du garçonnet, qui aurait selon eux 18 ans. Ils se basent notamment sur un photo postée sur le compte Instagram de l'enfant, où on le voit poser à côté d'une jeune femme et du chiffre 18. On l'accuse aussi d'avoir des poses qui ne seraient pas celles d'un enfant de son âge. 

Mais après vérification, il se trouve que le petit Quaden Bayles a déjà fait l'objet d'un reportage en avril 2015, Living Black, sur une chaîne du service public australien. Or, durant ce reportage, un médecin montre bien une image médicale du cerveau du jeune homme, indiquant sa date de naissance : le 13 décembre 2010. Le petit garçon a donc bel et bien eu 9 ans en décembre dernier.

Sa mère a dû démentir les rumeurs

À lire aussi
WhatsApp a dépassé le cap des 2 milliards d'utilisateurs Connecté
WhatsApp : vos conversations privées sont peut-être accessibles sur Internet

Sa mère, Yarraka Bayles, a même démenti ces rumeurs sur la page Facebook de Stand Tall 4 Dwarfism ("Debout pour le nanisme"). Elle a partagé la publication d'une internaute qui affirme connaître le petit garçon depuis longtemps. "Oui, il a 9 ans ! Le nanisme n'est pas une blague. Qu'il soit mannequin ou acteur ? M*rde, c'est le cas de nombreux enfants...", s'est énervée Mariana Lopez Ortiz, défendant le petit garçon.

>
Standing Tall For Dwarfism: Quaden Bayles

Le fait qu'il ait tenté d'être un acteur a été considéré comme un indice pour les sceptiques, quant au manque de sincérité de la mère. Un profil a été créé il y a un an sur le site de l’agence de castings Starnow.com. Quaden y est présenté comme "mannequin, influenceur". "J’ai une grande audience sur les réseaux sociaux qui suit ma personnalité lumineuse parce que j’aime faire rire les gens. […] Vous pouvez voir mon documentaire et mes autres apparitions TV dans les liens", est-il écrit dans son profil. 

Page de Quaden Bayles sur un site de castings.
Page de Quaden Bayles sur un site de castings. Crédit : Starsnow.com.

Une cagnotte qui interroge les internautes

Concernant ceux qui l'accusent de vouloir gagner de l'argent, une seule cagnotte officielle a été créée par le comédien Brad Williams. En quelques jours, elle a réuni près de 440.000 dollars.  

Dans un dernier tweet, l'acteur précise l'objectif de la somme récoltée : "Le but ici est d’offrir à Quaden le voyage de sa vie et de dépenser chaque dollar de manière responsable. Mes espoirs sont de mettre l’accent sur les effets négatifs du harcèlement, pour que les enfants et les parents puissent en tirer des enseignements." L'argent devrait être reversé à des associations quand le voyage pour Disneyland sera payé. Une manière de couper court à la rumeur d’enrichissement personnel de la famille de Quaden?

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réseaux sociaux Harcèlement Handicap
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants