1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Guerre en Ukraine : pourquoi il pourrait y avoir des conséquences sur les pays arabes ?
2 min de lecture

Guerre en Ukraine : pourquoi il pourrait y avoir des conséquences sur les pays arabes ?

Les mêmes facteurs qui ont provoqué le "Printemps arabe" sont en train de se mettre en place avec la guerre en Ukraine.

Une raffinerie à Alger (illustration)
Une raffinerie à Alger (illustration)
Crédit : RYAD KRAMDI / AFP
Guerre en Ukraine : pourquoi il pourrait y avoir des conséquences sur les pays arabes ?
00:03:06
Guerre en Ukraine : pourquoi il pourrait y avoir des conséquences sur les pays arabes ?
00:03:06
Micro générique Switch 795x530
Jean-Marc Jancovici - édité par William Vuillez

Ce samedi sur RTL, on va s'intéresser évidemment à ce conflit ukrainien avec ses conséquences. On voulait rappeler ce qui s'est passé il y a quelques années à l'occasion du "Printemps arabe", parce que finalement, il y a des liens. Il se pourrait qu'il y ait un lien entre ce qui se passe en ce moment en Ukraine et une instabilité qui se développerait sur la rive sud de la Méditerranée. 

On va faire un petit retour en arrière, il y a plus de dix ans, le "Printemps arabe", des émeutes de la faim. Il s'est passé une inflation alimentaire absolument insupportable pour les peuples concernés. La raison tient à trois facteurs. Le premier, c'est que ces pays ont une population importante et ils ne sont pas autosuffisants sur le plan alimentaire et dans la fin des années 2000, il y a eu une grosse sécheresse qui s'est développée sur le pourtour du bassin méditerranéen, qui a empêché la production agricole locale de se développer. La deuxième chose, c'est qu'en 2011, on est deux ans après la crise financière et donc les touristes restent chez eux. 

Ce qui veut dire que pendant l'année 2010, ces pays n'ont pas eu de recettes à l'exportation. Troisième facteur : les céréales et la nourriture d'une manière générale, se sont mises à grimper au plafond. Les prix ont très fortement augmenté à cause de deux facteurs générateurs : le prix du pétrole et la grosse canicule en Russie. La production de blé en Russie a été quasiment divisé par deux, or la Russie fournit 20% des exportations mondiales de blé. 

Des conséquences similaires avec la guerre en Ukraine

Donc, pas assez d'importations hors de prix, pas de recettes à l'exportation et pas de production domestique suffisante. Du coup, le prix de la nourriture s'est mis à atteindre des sommets et ça a déclenché des émeutes de la faim. Malheureusement, les mêmes facteurs sont en train de se mettre en place en ce moment. Sécheresse à nouveau et du reste, même sur le sud de la France, depuis deux mois, il a quasiment pas plu. 

À lire aussi

Les denrées agricoles sont en train de grimper vers les sommets. Russie et Ukraine combinées, c'est 30% des exportations mondiales de blé. Et enfin, les recettes domestiques de ces pays de la rive sud de la Méditerranée ne sont pas au mieux. L'Algérie a son gaz et son pétrole, donc ça va à peu près bien, mais l'Égypte et la Tunisie qui vivent largement du tourisme, on est en période post-covid et il y a donc moins de touristes. 

Donc malheureusement, il faut surveiller en ce moment la rive sud de la Méditerranée. Il se pourrait qu'à un malheur s'en rajoute un autre. C'est à dire qu'après la guerre en Ukraine, on voit se déclencher des troubles dans ces pays là. L'histoire pourrait se répéter. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/