1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Guerre en Ukraine : des manifestations de soutien rassemblent près de 10.000 personnes en France
2 min de lecture

Guerre en Ukraine : des manifestations de soutien rassemblent près de 10.000 personnes en France

9.700 manifestants se sont rassemblés samedi 12 mars dans plusieurs villes de France pour dénoncer l'invasion russe et soutenir l'Ukraine.

Rassemblement de soutien au peuple ukrainien place de la République à Paris, le 12 mars 2022.
Rassemblement de soutien au peuple ukrainien place de la République à Paris, le 12 mars 2022.
Crédit : Laure Boyer / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Florine Boukhelifa & AFP

Paris, Rennes, Lille, Strasbourg... Près de 10.000 personnes se sont rassemblées samedi 13 mars dans plusieurs villes de France pour soutenir l'Ukraine et dénoncer l'invasion russe. Au total, elles étaient 9.700 dont un millier à Paris, selon des chiffres du ministère de l'Intérieur.

"Aidons l'Ukraine, boycottons le gaz et le pétrole russe", réclamaient les manifestants, dont de nombreux Ukrainiens et Russes opposés à la guerre, réunis place de la République à Paris. "Il faut fermer le ciel, c'est essentiel, parce que les civils meurent. Poutine bombarde n'importe comment, il bombarde les hôpitaux, les maternités, les écoles, les maisons particulières. Tout, tout, tout...", soutient Halyna Nyskevya, une Ukrainienne de 65 ans résidant en France depuis une vingtaine d'années.

Il faut "montrer à tout le monde qu'il y a une résistance, même si on n'est pas l'arme au poing mais ça aussi c'est une arme, le fait d'être ensemble c'est une arme et on est fier d'être là", affirme de son côté Maya Dahan, 33 ans. Franco-Ukrainien de 26 ans, Evgueny, qui n'a pas souhaité donner son nom de famille, exprime son inquiétude. "Ca fait plus de trois semaines maintenant et on ne sait pas quand ça va s'arrêter, c'est vraiment l'incertitude", dit-il.

"L'achat du gaz et du pétrole russe finance directement la guerre d'invasion russe en Ukraine et nous rend tous complices de cette guerre", affirmaient de nombreux manifestants arborant un badge aux couleurs ukrainiennes appelant au boycott du gaz et du pétrole russe.

"Ne laissez pas l'Ukraine mourir"

À lire aussi

Sur les banderoles, la plupart rédigées en anglais, on pouvait lire "arrêtons les crimes de guerre de Poutine". Une jeune femme russe vivant en France tenait une pancarte proclamant (en anglais) "Je suis Russe et je soutiens l'Ukraine. Poutine est un assassin". En russe, elle a écrit sur sa pancarte : "Non à la guerre".

François Rivière, 52 ans, venue avec sa fille âgée d'une dizaine d'années, aurait aimé que davantage de gens se déplacent. Il déplore "un début de lassitude" de l'opinion inquiète de la hausse du prix des carburants. "On doit être prêt à réduire notre consommation d'énergie", dit-il. Il a lui même dessiné une pancarte où l'on voit Vladimir Poutine en petit garçon, les mains couvertes de sang, disant : "Quand je serai grand je veux être comme Staline".

À Lille, une centaine de personnes étaient rassemblées dans l'après-midi en soutien à l'Ukraine. "Putin Go Home!", "God bless Ukraine", pouvait-on lire sur des pancartes. Dans la foule, Marina Zbozhynsk, 31 ans, en tient une avec les mots : "ne laissez pas l'Ukraine mourir". Elle habite en France depuis 2012, mais une partie de sa famille, dont son oncle, habite encore en Ukraine, près de Dnipro (centre-est).

À Strasbourg, 600 personnes se sont rassemblées Place Kléber. Ils étaient 700 à Rennes, au cri de "Poutine criminel de guerre". Karina, une Ukrainienne de 52 ans, exprime son désarroi. "Je me sens trahie par l'Europe, abandonnée par l'Otan. Ils portent la responsabilité des enfants et des femmes qui sont morts en Ukraine. C'est à l'époque de l'invasion de la Crimée (2014) qu'il fallait imposer des sanctions. Ma mère est sous les bombes à Mykolaïv dans le sud de l'Ukraine. On demande la fermeture du ciel de l'Ukraine".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.