1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Grève : quand "Le Figaro" inventait le covoiturage
1 min de lecture

Grève : quand "Le Figaro" inventait le covoiturage

Durant une grève des transports en 1957, le quotidien a lancé un appel au partage de trajet en voiture. De là est né le covoiturage organisé en France.

Le dépôt des passagers, après un covoiturage à Lyon (illustration).
Le dépôt des passagers, après un covoiturage à Lyon (illustration).
Crédit : AFP / Philippe Desmazes
Grève : quand "Le Figaro" inventait le covoiturage
00:03:21
La revue de presse du 5 décembre 2019
00:03:21
Amandine Bégot - édité par Ryad Ouslimani

On découvre ce jeudi 5 décembre matin que c'est Le Figaro qui a inventé le covoiturage. En 1957, le 15 avril 1957 précisément. Nous sommes ce jour-là à la veille d'une grève à la SNCF et à la RATP. Les syndicats appellent à une mobilisation de 48 heures. À l'époque il n'est pas question de retraites mais d'augmentation de salaires. 

Les titres en revanche pourraient tout à fait être ceux d'aujourd'hui : Metro : trafic très réduit. Autobus : arrêt presque total. Juste en-dessous, on trouve un article sur ces femmes qui ont décidé d'abandonner leurs talons hauts pour faire, nous dit-on, du footing.

Et puis il y a donc cet appel. Le Figaro, peut-on lire, invite ses lecteurs à pratiquer l'entraide automobile. En une, il appelle les Parisiens qui se rendent en province et qui disposent de places dans leur voiture à se signaler. Le journal se propose alors de jouer les intermédiaires. Les offres sont enregistrées et affichées dans son hall, au 14 rond point des Champs-Élysées dans le 8e arrondissement de Paris. Elles sont disponibles et consultables toute la journée.

À l'époque pas d'internet ni de téléphone portable, il faut se déplacer sur place. En deux jours une cinquantaine d'automobilistes répondent à l'appel, et face au succès de l’opération le journal est obligé de mettre en place une permanence les 17 et 18 avril, les deux jours de la grève. 

À lire aussi

Le 18 avril 1957, le journaliste André Gérel sillonne les rues de la capitale et découvre des scènes pour les moins insolites. Il y a notamment ce fourgon des pompes funèbres transformé en transport en commun.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire