1 min de lecture Santé

Grève des infirmiers : "Nous sommes maltraités par nos pouvoirs publics"

INVITÉE RTL - Les infirmiers sont mobilisés mercredi 14 septembre pour protester contre des conditions de travail qui, selon eux, se dégradent.

Yves Calvi_ 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi iTunes RSS
>
Grève des infirmiers : "Nous sommes maltraités par nos pouvoirs publics" Crédit Image : AFP / JEAN-SEBASTIEN EVRARD | Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date : La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Philippe Peyre

Journée de mobilisation des infirmiers mercredi 14 septembre à l'initiative de la Coordination Nationale Infirmière. La profession dénonce une dégradation des conditions de travail. "Il y a un grand malaise. On est très appréciés par nos patients mais tellement maltraités par nos pouvoirs publics", témoigne Marilyne, secrétaire de l'Ordre des Infirmiers. "Nous sommes un élément majeur du système de santé mais qui écoute notre souffrance ?", s'est-elle désolée. Les infirmiers sont aujourd'hui mobilisés pour dénoncer notamment l'application des décisions prises par Martin Hirsch, le directeur général de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, au sujet du temps de travail. 

C'est ce que nous explique Julie Guillerme, infirmière à l'hôpital de Créteil (Val-de-Marne) depuis cinq ans : "Concrètement, à partir du 10 octobre, nous avons un planning imposé, suite à la loi de Martin Hirsch, qui fait que nous allons travailler quinze matins d'affilés, avec des repos coupés et un weekend sur deux. Pour une vie de famille, c'est très compliqué".

Julie Guillerme reconnaît que les infirmiers ne sont pas les seuls à connaître des difficultés dans leur profession. Mais, selon elle, les spécificités de son métier oblige à y prêter une attention particulière : "Si on n'est pas bien dans notre vie de tous les jours, comment voulez-vous que l'on arrive à soigner des gens qui souffrent ? Il faut que l'on nous écoute". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Hôpitaux Grève
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants