1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Gratuité des transports en commun : "Ce serait une erreur", estime Bernard Gobitz
1 min de lecture

Gratuité des transports en commun : "Ce serait une erreur", estime Bernard Gobitz

INVITÉ RTL - Le vice-président de la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (FNAUT) Île-de-France s'est érigé contre la gratuité des transports en commun. Pour lui, cela entraînerait "la dégradation des services".

Les transports publics. Photo d'illustration.
Les transports publics. Photo d'illustration.
Crédit : Mathieu Menard / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Gratuité des transports en commun : "Ce serait une erreur", estime Bernard Gobitz
04:04
Gratuité des transports en commun : "Ce serait une erreur", estime Bernard Gobitz
04:04
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière
Animateur

Bernard Gobitz, vice-président de la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (FNAUT) Île-de-France, était l'invité de RTL Midi ce mardi 8 juin. Il s'est exprimé sur différents points.

D'abord, sur l'accueil des usagers des lignes de transports. "La crise du Covid-19 a déchargé les rames, mais elle vont se recharger dès demain", lorsque la France entrera dans sa deuxième phase du déconfinement et que le couvre-feu sera fixé à 23h. "Des investissements sont nécessaires pour assurer un transport correct des usagers", estime Bernard Gobitz, mais également pour améliorer les infrastructures : "Le matériel vieillit, il faut le moderniser".

Quid des tarifs pratiqués ? S'il juge que ceux pratiqués en Ile-de-France ne sont pas très élevés, il considère toutefois que les billets de voyage à l'unité sont "onéreux". Pour cette raison, il souhaiterait qu'une mesure soit adoptée, afin de plafonner les tarifs. Sur ce sujet, Audrey Pulvar (PS) a proposé la gratuité des transports en commun en Ile-de-France. Une suggestion qui n'est pas au goût de Bernard Gobitz, qui fustige une fausse bonne idée : "Ce serait une erreur. Nous avons besoin d'investissements, alors que la gratuité entraînerait, à terme, la dégradation des services".

Une initiative pour améliorer la sécurité des voyageurs

Enfin, le vice-président de la FNAUT s'est aussi exprimé au sujet de l'insécurité dans les transports en commun. Cette question se retrouve régulièrement dans le débat public et sera particulièrement présente lors des élections municipales, qui se dérouleront dans 12 jours. Faut-il créer des postes supplémentaires dans la police des transports ? "Dès la fin de l'année, verra le jour un centre de commandement centralisé", dont l'objectif sera de regrouper dans un même lieu "la police qui agit sur les transports", explique Bernard Gobitz, qui estime que ce nouveau système devrait être "mieux géré et plus efficace".

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/