3 min de lecture Concert

Attentats du 13-Novembre : grand entretien avec David Fritz Goeppinger, rescapé du Bataclan

Comment se reconstruire après un tel traumatisme ? David Fritz Goeppinger se trouvait au bataclan le soir du 13 novembre 2015. "On est fait pour s'entendre" a recueilli son témoignage.

Flavie Flament On est fait pour s'entendre Flavie Flament iTunes RSS
>
Attentat du 13 novembre : grand entretien avec David Fritz Goeppinger, rescapé du Bataclan Crédit Image : Christophe Petit Tesson / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Thibaud Chaboche

David Fritz Goeppinger est un rescapé. Le 13 novembre 2015, une vague de fusillades et d'attentats-suicide s'abattent sur le Stade de France, les bars de l'Est-parisien, et le Bataclan. Ce soir-là, David se trouve dans cette salle de concert située dans le 11ème arrondissement. Survivant d'une nuit d'horreur dont tout le monde se souvient, il a sorti un livre en octobre, ''Un jour dans notre vie''. Il a accepté, dans "On est fait pour s'entendre", de revenir sur cette soirée, et sur son chemin mené vers la reconstruction, 5 ans après les faits.

Il est 18h30 ce vendredi 13 novembre 2015, quand David rejoint son ami pour le concert du groupe Eagle of Death Metal. "Je ne souhaitais pas trop y aller, j'ai cherché plein de subterfuges, mais j'ai quand même fini par m'y rendre" raconte-t-il. Une fois le concert démarré, l'homme, barman de profession, est emporté par cette ambiance légère qui règne dans la salle. "Avant l'arrivée des terroristes, je me disais que c'était l'un des plus beaux concerts qu'il m'ait été donné de voir" ajoute-t-il.

Un simple concert, une soirée parfaite, qui vire subitement au drame, lorsque la guerre s'invite à l'intérieur. À ce moment, dans l'esprit de David, tout s'enchaîne. "Ça commence de manière simple. On entend des coups de feu, le cerveau se met en mode automatique et nous pousse dans nos retranchements" témoigne le rescapé. Et d'ajouter : "On cherche avant tout à continuer de vivre".


Et c'est par la fenêtre que l'homme aperçoit un maigre espoir de liberté. "Les terroristes m'ont alors ordonné de revenir" raconte-t-il. Pendant plus de 2h30, David Fritz Goeppinger sera retenu en otage par ces hommes armés. Un laps de temps photographié à jamais dans sa mémoire. "C'est grâce à mon œil de photographe que j'ai eu la chance, ou la malchance, de voir tout ce qu'il s'est passé. J'ai pu le retranscrire dans mon livre" raconte-t-il.

5 ans après, le chemin de la reconstruction

À lire aussi
mensonge
Grand entretien : Virginie Delalande, première avocate sourde de naissance en France

Lorsque les forces de l'ordre donnent l'assaut et offrent à David, et tous les survivants, un chemin inespéré vers la sortie, l'homme est frappé par cet élan de générosité de tout un quartier. "Ces voisins qui nous offraient de l'eau, qui étaient là pour nous ; je pense que dès la sortie, les plaies ont commencé à se refermer" remarque-t-il. Et de continuer : "on passe d'un endroit où peu de gens peuvent nous aider, à l'extérieur, et cette sorte de chaîne humaine improvisée".

5 ans après, la reconstruction est évidemment marquée par un syndrome post-traumatique omniprésent, colonisant son esprit, mais aussi par un immense décalage ressenti pendant les 4 premières années, avec toutes ces personnes n'ayant pas subi ce choc. "Je pensais que seuls les soldats de guerre ressentaient ça", confie-t-il. Un travail de résilience, qu'il a accompli notamment grâce à sa psychologue, qu'il décrit comme "une personne très forte qui m'a bien coaché". 

Enfin, ce travail, c'est avec les autres victimes rescapées que David l'a entrepris. "En se revoyant, on a pu reconstruire puis déconstruire cette soirée, et maintenant on n'en parle plus". S'il a gardé contact avec eux, il les considère aujourd'hui comme sa "deuxième famille". "Ma relation avec eux est maintenant en dehors de tout ça" témoigne-t-il. Un symbole fort, dans un monde d'après, que David, aujourd'hui âgé de 28 ans, tend à savourer du mieux possible.

Venez témoigner

Vous souhaitez témoigner par écrit, intervenir dans l'émission ou proposer des sujets ? Envoyez-nous un mail à l'adresse suivante : onestfaitpoursentendre@rtl.fr (ici) ou contactez-nous en message privé sur nos réseaux sociaux : Facebook et Twitter !


"On est fait pour s'entendre", le magazine qui vous ressemble et vous rassemble, de 14h30 à 15h30, en direct sur RTL.

Invités

- David Fritz Goeppinger, auteur de ''Un jour dans notre vie'' chez Pygmalion.

Un jour dans notre vie
Un jour dans notre vie

- Nathalie Girard-Dephanix, psychologue. 

- Sébastien Bohler, rédacteur en chef de " Cerveau & Psycho " et docteur en neurobiologie, auteur de " Où est le sens ? " chez Robert Laffont.

Où est le sens
Où est le sens
L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Concert Entretien Bataclan
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants