2 min de lecture Économie

Deux ministres de droite devront assumer les éventuelles hausses d'impôts

ÉDITO - Avec Bruno Le Maire à l'Économie et Gérald Darmanin à l'Action et aux Comptes publics, Emmanuel Macron débauche dans les rangs des Républicains.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Deux ministres de droite devront assumer les éventuelles hausses d'impôts Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Loïc Farge

Bruno le Maire a été nommé mercredi 17 mai ministre de l'Économie. Gérald Darmanin, lui, est ministre de l'Action et des Comptes publics. Qu'est-ce que ces nominations nous disent de la politique économique qui va être suivie ? La première chose notable, c'est qu'ils sont tous deux de droite. Une droite gaulliste et sociale pour Darmanin, le jeune maire de Tourcoing ; et une droite européenne et, jusqu'à il y a peu, libérale au contraire, pour l'ex-candidat aux primaires de la droite. Ce sont d'ailleurs les deux seuls étiquetés de droite qu'on a installés dans le temple de l'économie qu'est Bercy.

Il y a deux lectures différentes. La première, c'est que la droite serait traditionnellement plus attentive au sérieux budgétaire, au moins dans ses paroles si elle ne l'est pas toujours dans ses actes. Le Président aurait voulu donner un signal de rigueur, en les nommant. L'autre interprétation, plus politique, est qu'on a confié aux deux transfuges le sale boulot : augmenter la CSG et préparer les coupes budgétaires de 60 milliards, pour émousser les futures flèches de la droite, qui ne vont pas manquer de se concentrer sur le nouveau gouvernement. La droite se trouverait alors dans la délicate situation de critiquer des mesures prises par deux des siens.

Le Maire connait l'Allemagne et l'allemand

Sont-ils l'un et l'autre en accord avec la ligne de la politique économique Macron ? Pour Gérald Darmanin, on ne voit pas de différences profondes. Pour Bruno Le Maire en revanche, c'est intriguant. Voila un homme qui a pris des positions très radicales il y a six mois seulement, lorsqu'il affrontait Fillon et Juppé durant les primaires. Il voulait, par exemple, supprimer un million d'emplois publics sur le quinquennat. Manifestement, il a changé d'avis, puisque Emmanuel Macron en prévoit six fois moins. Il voulait baisser la CSG, il va devoir l'augmenter - là encore, il a du refaire ses calculs.

À lire aussi
Bernard Arnault, le 18 octobre 2017 économie
Bernard Arnault : 3e fortune mondiale derrière Jeff Bezos et Bill Gates

Pourquoi alors a-t-il été choisi ? C'est d'abord une figure de la droite, donc une "prise" politique. Il a été ministre des Affaires européennes, ensuite. Il connaît et l'Allemagne et l'allemand. Des caractéristiques qui seront certainement utiles dans les négociations économiques avec Berlin. Des négociations qui porteront non seulement sur aujourd'hui, mais sur la réforme de la zone Euro et des traités. La nomination de Bruno Le Maire convient bien à l'européanisation croissante de notre politique économique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Gouvernement Bruno Le Maire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788594831
Deux ministres de droite devront assumer les éventuelles hausses d'impôts
Deux ministres de droite devront assumer les éventuelles hausses d'impôts
ÉDITO - Avec Bruno Le Maire à l'Économie et Gérald Darmanin à l'Action et aux Comptes publics, Emmanuel Macron débauche dans les rangs des Républicains.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/gouvernement-macron-deux-ministres-de-droite-devront-assumer-les-eventuelles-hausses-d-impots-7788594831
2017-05-18 09:24:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/28ieCAHuWyCPzG2Iio-h0A/330v220-2/online/image/2014/0423/7771375197_francois-lenglet.jpg