1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Gilet jaune : risque-t-on vraiment une amende en le posant sur son tableau de bord ?
2 min de lecture

Gilet jaune : risque-t-on vraiment une amende en le posant sur son tableau de bord ?

Des internautes affirment que les personnes qui déposent un gilet jaune à l'avant de leur véhicule s'exposent à des contraventions allant de 90 à 150 euros.

Le gilet jaune est devenu le symbole de la manifestation du 17 novembre 2018
Le gilet jaune est devenu le symbole de la manifestation du 17 novembre 2018
Crédit : JAUBERT/SIPA
Camille Kaelblen
Camille Kaelblen

Appels aux blocages, pétitions... En France, la colère monte autour du prix des carburants. Et tandis que les initiatives se multiplient pour protester contre la hausse des taxes, les fausses informations fleurissent sur Internet.


L'une d'entre elles concerne les fameux gilets jaunes de sécurité, que certains automobilistes prévoient de déposer sur le tableau de bord de leur véhicule en guise de ralliement au blocage des routes prévu le 17 novembre. Plusieurs publications sur les réseaux sociaux appellent en effet les Français à participer à "l'opération Gilet Jaune" pour montrer leur soutien au mouvement.

Depuis quelques jours, une rumeur circule selon laquelle les personnes qui agissent de la sorte s'exposeraient à une confiscation de leur gilet, voire à une amende allant de 90 à 150 euros pour... Apologie du terrorisme.

Un site parodique à l'origine de la rumeur

Il s'agit en fait d'une fausse information, lancée à l'origine par le site parodique NordPresse dans une publication intitulée "Apologie du terrorisme : 150 euros d'amende pour un gilet jaune sur son tableau de bord".

À écouter aussi

Depuis, le site a d'ailleurs publié d'autres articles satiriques sur le même sujet, dont "Gilets Jaune : Macron démissionne et demande à Bolsonaro de gouverner la France".


Sur Twitter, une internaute a aussi relayé une autre rumeur, selon laquelle les autorités arrêteraient les automobilistes ayant déposé leur gilet jaune sur leur tableau de bord car cela créé un "reflet" sur le pare-brise.
Repéré par 20 Minutes, ce tweet est lui aussi une fausse information. "Vous ne serez pas verbalisés, sauf en cas de gêne à la visibilité", assurait ainsi la gendarmerie de la Bassée (Hauts-de-France) sur sa page Facebook vendredi 2 novembre.

Dans sa publication, la gendarmerie rappelle que selon l'article R 412-6 du Code de la route, le champ de vision du conducteur ne doit pas être réduit "par les objets transportés".


Si vous respectez bien cette règle, rassurez-vous : déposer un gilet sur votre tableau de bord ne vous coûtera rien.

À regarder

Carburants : qui sont les gilets jaunes qui voient rouge ?
00:01:53
La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/