1 min de lecture Charlie Hebdo

Gérard Biard : à Charlie Hebdo, "on recommence à déconner"

REPLAY - Le rédacteur en chef du journal satirique présente le prix littéraire à destination des jeunes. Il sera lancé le 24 février.

fallait l'inviter- Fallait l'inviter Isabelle Choquet iTunes RSS
>
Gérard Biard : à Charlie Hebdo, "on recommence à déconner" Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
Journaliste

Mercredi 24 février, Charlie Hebdo lance un prix littéraire spécial. Seuls les jeunes âgés de 12 à 22 ans pourront y participer en s'inscrivant sur www.leprixcharlie.fr. Gérard Biard, rédacteur en chef de l'hebdomadaire, est fier de remettre la lumière sur l'écriture. "Charlie, c'est aussi des textes, des gens qui écrivent. Il ne faut pas oublier que le journal a été fondé par un écrivain : Cavanna", rappelle-t-il.

Les jeunes qui s'inscriront devront composer un texte long de 1.000 à 4.000 signes avec une thématique qui leur est proche : "Et si on remplaçait le bac par...". "C'est rigolo, cette thématique", confie le rédacteur en chef. Pour lui, l'esprit Charlie, c'est "essayer d'être drôle, de réfléchir un peu, d'être pertinent, si possible original". Et la provocation ? "On nous a très souvent accusé d'être provocateur alors qu'au fond, on ne fait que commenter l'actualité à notre manière. On est un journal satirique", estime-t-il.

"Si on ne rigole pas, on ne fera pas rigoler les autres"


"Il paraît qu'aujourd'hui, les jeunes ne savent plus écrire. Moi, je ne pense pas. On va les mettre un petit peu au pied du mur", développe Gérard Biard. Le jury sera composé de divers collaborateurs du journal. Le public votera aussi, entre le 12 et le 26 mai. Trois textes seront récompensés et publiés dans Charlie Hebdo.

À lire aussi
Riss, le directeur de la rédaction de Charlie Hebdo Attentats en France
"Charlie Hebdo" : Riss "trahi" par les "collabos qui s'accommodent d'une idéologie totalitaire"

Ce premier concours marque une étape de plus dans le retour à un quotidien plus apaisé d'un journal meurtri il y a un an et deux mois. "On a retrouvé de la bonne humeur. On recommence à déconner vraiment, franchement, en conférence de rédaction. C'est aussi notre moteur. Si on ne rigole pas, on ne fera pas rigoler les autres", confie Gérard Biard.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Charlie Hebdo Littérature Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants