1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. François Fillon peut-il encore faire gagner la droite ?
2 min de lecture

François Fillon peut-il encore faire gagner la droite ?

DÉBAT - Guillaume Roquette et Nicolas Domenach s'interroge sur l'avenir du candidat de la droite dans cette campagne.

François Fillon, le 1er février 2017
François Fillon, le 1er février 2017
Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
François Fillon peut-il encore faire gagner la droite ?
09:55
François Fillon peut-il encore faire gagner la droite ?
09:59
Yves Calvi & Léa Stassinet

"Personne ne peut aujourd'hui m'empêcher d'être candidat". Invité au 20 heures de France 2 dimanche 5 mars, François Fillon a affiché une nouvelle fois sa volonté de rester candidat à l'Élysée, coûte que coûte. "Je pense profondément que le retrait de cette candidature aboutit à une impasse politique pour la famille qui est la mienne, pour la droite et le centre", a poursuivi le candidat, qui ne voit "pas de raison de se retirer". Même s'il a réussi à réunir des dizaines de milliers de sympathisants place du Trocadéro, à Paris dimanche, la situation reste très compliqué pour le vainqueur de la droite. Les défections s'enchaînent dans son camps, son directeur de campagne et homme de confiance Patrick Stefanini a lui aussi jeté l'éponge après le rassemblement d'hier. 

La journée de ce lundi 6 mars s'annonce cruciale. Alain Juppé doit prendre la parole à 10h30, puis un comité politique Les Républicains se réunira, à 18 heures en présence de François Fillon, pour tenter de sortir de la crise. 

"Ce qui est compliqué c'est qu'il y a une double offensive contre lui", estime Guillaume Roquette, directeur de la rédaction du Figaro Magazine. "D'abord politique parce que les gens se demandent s'il est le meilleur candidat, puis idéologique parce qu'il y a un certain nombre de gens qui n'ont pas accepté que ce soit lui qui représente la droite. Ils le trouvent trop libéral et trop conservateur". Mais selon l'éditorialiste, la manifestation du Trocadéro a "renforcé" la candidature de François Fillon. "Bien-sûr qu'il y a des doutes, des sondages qui sont mauvais, mais qui a la légitimité pour être à sa place ?", s'interroge-t-il. 

Ce n'est pas House of Cards mais House of Sarthe, une série qui va mal se terminer

Nicolas Domenach

Pour Nicolas Domenach, "le film catastrophe est en train de se dérouler. Ce n'est pas House of Cards mais House of Sarthe, une série qui va mal se terminer. François Fillon devait rassembler la droite, il l'a explosée", juge l'éditorialiste. Si Guillaume Roquette estime qu'il n'y a pas d'autre solution que de continuer avec François Fillon, pour Nicolas Domenach, il y en avait une. "Il doit cesser de confondre l'obstination avec le courage. Le vrai courage, cela aurait été de se sacrifier lui-même, parce qu'il fallait tirer les conséquences du fait qu'il s'était engagé sur le respect de la parole donnée". 

À lire aussi

Guillaume Roquette estime qu'aujourd'hui, le vrai risque c'est de voir le parti Les Républicains "disparaître". "Vous avez une reconfiguration express et violente du paysage politique. La question c'est, est-ce qu'il doit rester ? Est-ce qu'il doit y avoir entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen une droite libérale et conservatrice ? C'est aussi cela l'enjeu de cette campagne et du maintien de Fillon". 

Alain Juppé doit s'exprimer ce lundi à 10h30. Peut-on attendre quelque chose de cette déclaration ? "Je ne crois pas", dit Nicolas Domenach. "Effectivement François Fillon s'appuie sur une légitimité, elle est incontestable et à partir de là, il le répète, personne ne peut l'empêcher d'être candidat. Et comme Alain Juppé n'a plus l'âge et la volonté de tout casser, je pense qu'il va s'incliner et c'est terrible pour la droite. Elle va vers un désastre, une tragédie". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/