1 min de lecture Auto

Ford souhaite un plan social pour son site de Blanquefort, en Gironde

INVITÉE RTL - Véronique Ferreira, la maire de Blanquefort, estime que le gouvernement doit "montrer une détermination encore plus forte", pour la sauvegarde du site.

Christophe Pacaud L'invité du Grand Soir Christophe Pacaud
>
L'invité du Grand Soir du 07 juin 2018 Crédit Image : AFP / JUSTIN SULLIVAN | Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Agnès Bonfillon

L'usine Ford de Blanquefort en Gironde fermera fin 2019. C'est ce qui ressort d'un Comité d'entreprise extraordinaire organisé jeudi 7 juin sur le site près de Bordeaux. Ford lance un plan social qui doit accompagner la fermeture du site si aucun repreneur n'est trouvé.

Ce qui ne laisse que peu d'espoir quant à la survie du site selon les salariés et les syndicats. "Il est difficile  de faire preuve d'optimisme ce soir", confie sur RTL la maire de Blanquefort Véronique Ferreira.

"Ford, une fois de plus, met la charrue avant les bœufs. Ils nous avaient promis la recherche d'un repreneur et aujourd'hui, ils nous sortent un PSE (plan de sauvegarde de l’emploi, ndlr)", regrette l'édile. Et d'ajouter qu'au cours des deux heures de CE, seules 12 minutes ont été consacrées à la recherche du repreneur, le reste étant dédié au plan social. 

"Un lien affectif fort" entre la ville et le site

Aujourd'hui, les salariés de l'usine se sentent seuls et ne se sentent pas soutenus par l’exécutif. "Il faut que Édouard Philippe, Bruno Le Maire et Emmanuel Macron montrent une détermination encore plus forte de la part du gouvernement car sur site, ils ont l'impression qu'il ne se passe rien (...) On a vraiment besoin de les rassurer ce soir", insiste Véronique Ferreira.

À lire aussi
Une station service bordelaise vendant du biocarburant bioéthanol E85 automobile
Automobile : les Français carburent de plus en plus au bioéthanol

Cela fait maintenant 45 ans que Ford a implanté son usine à Blanquefort. Dans cette ville de 15.500 habitants, "tout le monde connait quelqu'un qui travaille ou a travaillé à Ford. Le lien affectif est énorme", précise la maire. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Auto Ford Économie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants