1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Fête des mères : pourquoi les écoles célèbrent-elles "les gens qu'on aime" plutôt que les mamans ?
2 min de lecture

Fête des mères : pourquoi les écoles célèbrent-elles "les gens qu'on aime" plutôt que les mamans ?

La fête des mères a lieu dimanche, et comme tous les ans, les professeurs des écoles aident les enfants à préparer des cadeaux pour leur maman. Mais comment cette activité s'organise-t-elle maintenant que le modèle familial a changé ?

Des écoliers d'une classe d'école primaire (illustration)
Des écoliers d'une classe d'école primaire (illustration)
Crédit : iStock / Getty Images Plus
Philippine Rouvière Flamand

Ce dimanche 29 mai, les Français célèbrent leur mère. Dans les écoles maternelles et parfois primaires, les professeurs aident les enfants à fabriquer des cadeaux pour la femme de leur vie. Mais aujourd'hui, le modèle familial a changé. Il existe des familles monoparentales, recomposées, avec des parents du même genre… et certains enfants n'ont donc pas de maman, ou plusieurs. 

RTL a donc rencontré deux professeurs des écoles, ayant à leur charge une classe de moyenne section (les élèves y ont entre 4 et 5 ans). Morgane a déjà rencontré des enfants qui n'avaient pas de famille dite "classique". Elle se souvient d'une jeune enfant qui était placée, qui ne vivait pas avec ses parents. Face à cette situation, pour la première fois de sa carrière, elle a décidé de préparer la "fête des gens qu'on aime" plutôt que la fête des mères. "Ce qu'on fait, c'est qu'on enlève le poème de la fête des mères, et on écrit un mot pour la personne qu'on aime." La jeune élève qui a marqué l'esprit de Morgane a décidé de célébrer sa tante, qui est la personne qu'elle voit le plus : "Pour elle, c'était la fête de tata au lieu de la fête de maman", confie la jeune enseignante. 

Cette initiative est partagée par Céline, qui organise une "fête des parents". Professeur des écoles depuis 18 ans, elle évoque des collègues qui sont "convaincus que l'école n'a pas à endosser le rôle de fournisseur officiel de la fête des mères ou des pères." 

Lorsque les deux enseignantes se retrouvent face à un enfant dont la famille n'est pas composée d'un père et d'une mère, elles se tournent dans un premier temps vers la discussion. De plus, les équipes enseignantes sont généralement au courant de la situation familiale de chaque enfant, par les rencontres avec les parents ou en voyant qui vient chercher l'enfant à la sortie des classes. 

À lire aussi

Selon Morgane, cette discussion permet à la classe de très bien accepter le fait de célébrer la "fête des gens qu'on aime" plutôt que la fête des mères ou des pères. "Les mamans ont plus de problème que les enfants" face à ce changement, explique-t-elle. Mais ici encore, une discussion expliquant la situation des autres élèves de la classe règle généralement les choses. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.