1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Cannes 2018 : "Il faut l'égalité des salaires dans le cinéma", dit Gilles Jacob sur RTL
2 min de lecture

Cannes 2018 : "Il faut l'égalité des salaires dans le cinéma", dit Gilles Jacob sur RTL

INVITÉ RTL - L'ancien directeur du Festival de Cannes évoque ses souvenirs dans son "Dictionnaire amoureux" du festival. L'homme de cinéma y dresse le portrait peu reluisant du producteur américain Harvey Weinstein.

Gilles Jacob, ancien directeur du Festival de Cannes
Gilles Jacob, ancien directeur du Festival de Cannes
Crédit : VALERY HACHE / AFP
Festival de Cannes : Gilles Jacob revient sur l'affaire Weinstein
06:52
Vincent Parizot

Nul ne connaît les coulisses du Festival de Cannes mieux que lui. Gilles Jacob, ancien directeur du Festival de Cannes, déroule la pellicule des souvenirs dans le Dictionnaire amoureux du Festival de Cannes (édition Plon). 

Alors que s'ouvre la 71ème édition, beaucoup de cinéphiles prédisent un festival moins glamour et plus engagé. "Cette année, on se trouve dans une année à découvertes. J'adore ça parce que, en réalité, montrer des films de grands metteurs en scène, ça fait plaisir mais ce n'est pas difficile. Découvrir ceux qui seront les grands metteurs en scène de demain, c'est amusant" , explique Gilles Jacob. 

Une édition particulière, marquée par l'absence de Harvey Weinstein. Dans son dictionnaire, le cinéphile dresse un portrait peu reluisant du producteur américain, épinglé dans des centaines d'affaires de harcèlement sexuel. Lui qui était l'un des seuls à pouvoir lui tenir tête. 

"J'étais dans une salle de projection à Los Angeles (...) et je vois un type qui parle doucement au téléphone (...). Il téléphonait à Harvey Weinstein pour lui dire où j'étais (...). Tout à coup, le type est à genoux devant moi et me dit : "Je ne me lèverai pas tant que vous n'aurez pas pris mon film". Je lui réponds qu'il peut rester à genoux toute la nuit mais que je ne prendrai pas son film" , raconte Gilles Jacob. 

À écouter aussi

Alors que le festival n'a pas manqué d'être critiqué pour la timidité de sa réaction face au scandale, le spécialiste revient sur les leçons qu'en a tiré l'industrie du cinéma. "J'espère qu'on ne pourra plus oser (...) s'attaquer aux femmes et qu'elles prendront la parole. La seule manière de faire en matière de cinéma, c'est de leur donner l'égalité des salaires. (...) C'est le cinéma qui invite moins de femmes à être cinéastes" , souligne-t-il.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/