1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Faut-il durcir l'obligation d'emploi des personnes en situation de handicap ?
2 min de lecture

Faut-il durcir l'obligation d'emploi des personnes en situation de handicap ?

INVITÉES RTL - Ségolène Neuville, secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion et Véronique Bustreel, conseillère nationale emploi à l'Association des paralysées de France (APF).

Un travailleur en situation de handicap
Un travailleur en situation de handicap
Faut-il durcir l'obligation d'emploi des personnes en situation de handicap ?
07:49
Faut-il durcir l'obligation d'emploi des personnes en situation de handicap ?
07:56
Yves Calvi & Philippe Peyre

Alors que les plans d'aide se sont enchaînés sous François Hollande, la situation des travailleurs en situation de handicap s'est fortement dégradée. Les données récentes font état d'une hausse de 65% du chômage pour cette partie de la population avec un taux de chômage autour de 18%. "Il faut dire que le nombre de personnes handicapées qui travaillent a très largement augmenté sur la durée du quinquennat", souligne Ségolène Neuville, secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion. 100.000 personnes supplémentaires seraient arrivées sur le marché du travail depuis 2012, selon Ségolène Neuville qui indique que de plus en plus d'individus demandent la reconnaissance administrative de leur handicap "parce que c'est moins stigmatisant qu'auparavant". 

"C'est vrai qu'il y a plus de personnes qui font une démarche de reconnaissance de la qualité de travailleurs handicapés", concède Véronique Bustreel, conseillère nationale emploi à l'Association des paralysées de France, "mais pour une seule et bonne raison : la protection. Car aujourd'hui, les personnes en situation de handicap sont les victimes de la crise", déplore-t-elle. Pour Véronique Bustreel, le bilan est "grave" : "C'est une vrai colère que l'on ressent aujourd’hui. Si on dit qu'on met le paquet, on met le paquet en parole mais moins en acte. Et dans la réalité pour les personnes en situation de handicap, c'est dramatique", dénonce la conseillère nationale emploi à l'Association des paralysées de France selon qui 500.000 personnes en situation de handicap seraient aujourd'hui à la recherche d'un emploi. 

On ne peut pas comprendre qu'il n'y ait pas suffisamment de moyens pour permettre à ces personnes de sortir de leur situation.

Véronique Bustreel, conseillère nationale emploi à l'Association des paralysées de France

Une situation préoccupante que reconnaît Ségolène Neuville mais elle met en avant le plan 500.000 formations de Myriam El Khomri, la ministre du travail : "Quand on regarde les travailleurs en situation de handicap, on remarque qu'ils sont moins formés que les chômeurs de la population générale. Donc nous avons mis le paquet sur la formation professionnelle", avance la secrétaire d'État. 

À lire aussi

Au delà des personnes en situation de handicap, le chômage frappe de plein fouets la population française. Un élément que prend en compte Véronique Bustreel mais qui n'explique pas tout : "On peut comprendre que c'est particulièrement difficile mais on ne peut pas comprendre qu'il n'y ait pas suffisamment de moyens pour permettre à ces personnes de sortir de leur situation", déplore-t-elle. 

Actuellement, la loi prévoit que toute entreprise, privée ou publique de plus de 20 salariés, a pour obligation d'intégrer au moins 6% de travailleurs en situation de handicap dans ses effectifs. Sauf que les données actuelles montrent que cette obligation n'est pas respectée et ce, autant dans le secteur privé que public. Faut-il durcir cette obligation ? "Il me semble que cela faisait partie d'un des engagements du président de la République", note Véronique Bustreel qui indique que la moitié des recrutements en France de personnes en situation de handicap ont lieu dans des entreprises qui ne sont pas assujetties à l'obligation d'emploi. "Il faut aller chercher ces entreprises-là car elles représentent 95% des entreprises en France", lance-t-elle, "parce que les grandes entreprises, elles disent, elles montrent, mais elles font moins en recrutement".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/