1 min de lecture Facebook

Facebook et Twitter accusés de censurer un article sur Biden

Les deux réseaux sociaux sont critiqués pour avoir limité le partage en ligne d'un article controversé concernant le candidat démocrate Joe Biden, à seulement trois semaines de la présidentielle.

Facebook et Twitter sont accusés d'avoir bloqué un article controversé sur le candidat démocrate Joe Biden
Facebook et Twitter sont accusés d'avoir bloqué un article controversé sur le candidat démocrate Joe Biden Crédit : AFP
valentin
Valentin Deleforterie et AFP

Facebook et Twitter ont-ils cherché à censurer un article à charge concernant Joe Biden ? C'est en tous cas ce qu'affirme le New York Post dans un éditorial publié mercredi.

Le quotidien conservateur s'indigne du fait que les deux réseaux sociaux ont limité le partage en ligne de l'un de ses contenus. Cet article contient des emails qui auraient été récupérés illégalement sur un ordinateur abritant des messages, photos et vidéos personnelles de Hunter Biden, le fils de Joe Biden.

L'article du New York Post relance les accusations lancées par le camp Trump contre le candidat démocrate, selon lesquelles il aurait aidé le groupe gazier ukrainien Burisma à échapper à des enquêtes pour corruption

Andy Stone, l'un des dirigeants de Facebook, a mis en doute l'authenticité des messages publiés par le New York Post, ajoutant que ces informations allaient faire l'objet de vérifications. Il a expliqué que leur visibilité serait réduite sur la plateforme en attendant les résultats. 

À lire aussi
Les hôpitaux franciliens sont proches du point de saturation hôpitaux
Coronavirus : les fake news sur les hôpitaux se multiplient

"L'article contient des images avec des informations privées, comme des adresses e-mails et des numéros de téléphone, qui enfreignent nos règles", a de son côté expliqué Twitter, ajoutant "ne pas vouloir encourager le piratage en autorisant la diffusion de documents obtenus illégalement".

Donald Trump n'a pas manqué de se joindre aux critiques contre Facebook et Twitter, qualifiant d'"affreuse" la limitation de la visibilité de l'article controversé. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Facebook Twitter Journalisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants