1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. États-Unis : Bill Cosby, la première grande condamnation symbolique de l'ère #MeToo
2 min de lecture

États-Unis : Bill Cosby, la première grande condamnation symbolique de l'ère #MeToo

L'acteur américain Bill Cosby, 81 ans, a été condamné, mardi 25 septembre, à une peine de trois à dix ans d'emprisonnement pour agression sexuelle. Ses victimes présumées se voient en inspiratrices du mouvement #MeToo.

Bill Cosby condamné à un minimum de 3 ans de prison pour agression sexuelle, le 25 septembre 2018
Bill Cosby condamné à un minimum de 3 ans de prison pour agression sexuelle, le 25 septembre 2018
Crédit : AFP / Archives, MARK MAKELA
États-Unis : Bill Cosby, la première grande condamnation symbolique de l'ère #MeToo
03:29
États-Unis : Bill Cosby, la première grande condamnation symbolique de l'ère #MeToo
03:29
Philippe Corbé & Loïc Farge

Le comédien vedette de la télé américaine Bill Cosby est derrière les barreaux. Il a été condamné mardi 25 septembre à une peine de trois à dix ans d'emprisonnement pour agression sexuelle par un juge de Pennsylvanie, qui a ordonné son placement immédiat en détention.

Le "papa de l'Amérique" ("America's Dad") : c'est comme cela qu'il était surnommé dans les années 80/90 lorsque la sitcom qui portait son nom était l'une des plus regardées de la télévision. Le Cosby Show a aussi été multidiffusé en France. Une famille bourgeoise noire dans laquelle il jouait un médecin obstétricien, père de famille nombreuse, attentionné, drôle, chaleureux.

Ce rôle a rendu l'humoriste Bill Cosby immensément riche, car il était aussi producteur. Il était déjà célèbre, depuis les années 60, grâce à la télévision et ses spectacles. Il était admiré, écouté. Il donnait son avis sur l'intégration des jeunes noirs. Il était présenté comme un modèle.

Vers un nouveau procès ?

Mais ce "papa de l’Amérique", à 81 ans, dort en prison. Il fallait le voir sortir du tribunal, menottes aux mains, presque aveugle. Sur la photo d'identification criminelle, son regard reste baissé. Il sait qu'il va peut-être mourir en prison.

À lire aussi

Mais cette affaire n'était pas la seule. Bill Cosby est condamné pour une agression sexuelle, en 2004. Mais une soixantaine de femmes l'accusent, et elles racontent des histoires souvent similaires : comment il les a droguées, les a fait boire, pour profiter d'elles, parfois des attouchements sexuels, parfois des viols, y compris sur des mineures.

Bill Cosby apparaissant tête baissée sur sa photo d'identification criminelle
Bill Cosby apparaissant tête baissée sur sa photo d'identification criminelle
Crédit : AFP / Montgomery County Correctional Facility

Cosby a admis avoir donné des sédatifs à des jeunes femmes pour avoir des relations sexuelles. Mais il nie en bloc tout viol ou toute agression. Il affirme que ces relations sexuelles étaient consensuelles, que les pilules ne servaient qu'à égayer tout le monde. Et il se dit victime d'une cabale raciste.

Le comédien avait du payer un million de dollar de caution pour rester sa liberté, avant ce procès. Mais cette fois-ci le juge a refusé une nouvelle caution, le temps de l'appel. Il a été envoyé en prison, et devra attendre au moins un an avant un éventuel nouveau procès. Il aura 82 ans.

L'argent n'arrête plus forcément la justice

Le contexte #MeToo a pesé. C'est ce que pensent les accusatrices et leurs avocats. Il y a un an et demi, avant le déclenchement de l'affaire Weinstein, lors d'un premier procès, après 52 heures de délibération, un jury n'avait pu se mettre d'accord sur un verdict. La défense présentait l'accusatrice comme une menteuse et une escroc.

Mais lors du deuxième procès, le jury a écouté d'une autre oreille. Comme l'a dit le procureur, la portée symbolique de ce verdict dépasse largement Cosby. La leçon de cette affaire, c'est que l'argent et le pouvoir n'arrêtent plus forcément la justice.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/