3 min de lecture Espace

Espace : après un an en orbite, que se passe-t-il pour Scott Kelly ?

ÉCLAIRAGE - L'astronaute américain est rentré d'un voyage spatial de presque un an et doit subir une longue liste d'examens médicaux pour comprendre les impacts d'un séjour dans l'espace sur le corps humain.

Micro RTL (illustration)
Caroline Brenière

Le 1er mars, l'astronaute Scott Kelly a mis fin au plus long séjour passé dans l'espace. Après 340 jours dans la Station spatiale internationale (ISS), un petit millier de photos partagées sur ses comptes Twitter et Instagram, l'astronaute le plus connecté de la NASA doit se ré-acclimater à la vie sur Terre. Son retour sur notre planète bleue ne marque pas la fin de son expérience, comme il l'indique dans son dernier tweet avant son voyage retour : "The journey isn't over". 

Scott Kelly a été envoyé dans l'espace dans le cadre de la mission "Year In Space" pour comprendre les effets d'un long séjour en orbite sur le corps humain. Une année correspond à une durée environ deux fois plus longue que le temps de voyage moyen des astronautes vers l'ISS. C'est le temps que ces derniers devront passer dans l'espace interplanétaire pour se rendre sur Mars et revenir. Expérience unique, son frère jumeau, Mark, ancien de la NASA, est resté sur Terre. Pour comprendre si l'espèce humaine pourrait un jour s'installer sur la planète rouge, Scott Kelly se pliera, pour les mois voire les années à venir, à une série d'examens scientifiques et médicaux. 

Les impacts d'une année dans l'espace

Scott Kelly n'a pas passé une année à jouer au ping-pong avec des gouttes d'eau, boire du café spatiale ou "courser" Tim Peake en costume de gorille. Il a collecté du sang, de l'urine, de la salive... pour la science. Pendant ce temps-là, la NASA collectionnait des échantillons de son frère jumeau. En comparant les données, les scientifiques espèrent mieux comprendre ce qui arrive au corps humain dans l'espace. 

À lire aussi
L'espace (illustration) Propulsé
Jour de la Terre : comment lutter contre la pollution dans l'espace

Pendant cette année, le corps de Scott Kelly s'est doucement affaibli. Lorsque les muscles et les os n'ont plus à supporter le poids du corps pour marcher, ils commencent à se fragiliser. Les os s'amincissent et les muscles s'atrophient. Pour contrer cet effet, les astronautes exercent une activité sportive deux heures par jour dans l'ISS, en remplaçant les haltères par des élastiques. Mais ça ne suffit pas : en moyenne, les astronautes perdent 1,5% de leur masse osseuse par mois passé dans l'espace. La densité osseuse peut mettre jusqu'à trois ans à se remettre en place.

Sans gravité, le cœur rétrécit lui aussi, parce qu'il n'a pas à travailler aussi dur pour amener le sang jusqu'aux jambes. Ce n'est pas le seul problème en relation aux fluides. Les astronautes rencontrent l'effet "Charlie Brown" : les fluides contenus dans le visage lui donnent une forme plus ronde que lorsque l'astronaute est sur Terre. Les tissus enflés du visage exercent une pression sur le nerf optique, ce qui réduit l'acuité visuelle

La radiation cosmique est également dangereuse. La Station spatiale internationale est située assez près de la Terre pour bénéficier de la protection de sa masse et de son champ magnétique, mais lors du voyage pour Mars, la radiation devient un véritable problème. La NASA doit encore comprendre quelle dose de radiation spatiale est dangereuse, et pour cela et pour comprendre les impacts dans l'espace sur le corps et le mental humain, Scott Kelly devra se plier à une longue série d'examens.

Des examens, beaucoup d'examens

La série d'examens que subira Scott Kelly durera au moins neuf mois. Dans une vidéo de la NASA, Julie Robinson, chef scientifique de la Station spatiale internationale indique que  Kelly et Mikhail Kornienko, cosmonaute rentré avec l'Américain, effectueront différentes tâches qui ressemblent beaucoup à ce qu'on pourrait avoir à faire après avoir atterri sur la surface de Mars

Ils devront faire une course d'obstacle, grimper à une échelle, ouvrir des vannes... Activités qui semblent très simples, mais qui se compliquent après un séjour de presque un an dans l'espace. Pendant ces tests, Scott Kelly portera des capteurs sur ses bras, son torse et ses jambes, qui mesureront sa capacité à effectuer les différents exercices.


Dès son retour à Houston, l'astronaute suivra un programme de remise en forme physique que suivent tous les astronautes qui partent pour un voyage d'au moins six mois. Bien qu'il ait passé deux fois plus de temps que d'ordinaire en orbite, les médecins espèrent que la durée habituelle de 45 jours lui suffira à récupérer la masse musculaire perdue dans l'espace. Les résultats de toutes ces études devraient être publiés dans un an environ, selon John Charles, le responsable scientifique du Human Research Program de la NASA.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Espace ISS Station spatiale internationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782172765
Espace : après un an en orbite, que se passe-t-il pour Scott Kelly ?
Espace : après un an en orbite, que se passe-t-il pour Scott Kelly ?
ÉCLAIRAGE - L'astronaute américain est rentré d'un voyage spatial de presque un an et doit subir une longue liste d'examens médicaux pour comprendre les impacts d'un séjour dans l'espace sur le corps humain.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/espace-apres-un-an-en-orbite-que-se-passe-t-il-pour-scott-kelly-7782172765
2016-03-03 16:07:00