2 min de lecture France

Entreprises : quelle est l'importance des syndicats aujourd'hui ?

ÉCLAIRAGE - À partir de lundi 22 mars, les salariés des TPE sont appelés à élire leurs représentants syndicaux : mais quelle portée ont-ils aujourd'hui ?

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Entreprises : quelle est l'importance des syndicats aujourd'hui ? Crédit Image : CLEMENT MAHOUDEAU / AFP | Crédit Média : Anaïs Bouissou | Durée : | Date : La page de l'émission
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou édité par Camille Guesdon

Les salariés des très petites entreprises sont appelés à élire leurs représentants syndicaux à partir d'aujourd'hui et ils ont jusqu'au 6 avril. Ces élections concernent près de 5 millions de salariés, soit près d’un salarié du privé sur quatre et pourtant, jusqu’à présent ces élections sont très peu suivies.   

Au dernier scrutin, il y a quatre ans, la participation avait été d’à peine plus de 7%. Le syndicat numéro 1 était la CGT, suivi de la CFDT puis Force Ouvrière. Et c’est vrai qu’un salarié d’une petite boulangerie, un maçon qui travaille seul avec son patron ou encore la nounou des enfants, n’ont pas le réflexe, voire ne voient pas l’intérêt de voter pour des syndicats qu’ils croisent très rarement au quotidien. 

Pourtant, l’enjeu est grand. Les représentants conseillent, défendent les salariés qui les appellent. Et ils négocient aussi les salaires et conditions de travail à l’échelle d’un secteur professionnel. C’est un enjeu d’autant plus grand, que depuis un an, entre les confinements, le télétravail, voire le chômage partiel, la crise sanitaire a fait bouger les lignes du droit du travail et notamment dans les TPE.

Seul 1 employé sur 10 adhère à un syndicat

Au-delà des très petites entreprises, si on élargit à toutes les sociétés, il y a peu de salariés syndiqués. Seul 1 employé sur 10 adhère à un syndicat. Ce sont des statistiques du ministère du Travail. Le secteur public s’en sort mieux, mais dans le privé, le taux de salariés syndiqués tombe à 8,5%. 

À lire aussi
Brésil
Brésil : un sondage donne Lula victorieux face à Bolsonaro à la présidentielle 2022

À chaque concertation, négociation, accord qui inclut les salariés, à chaque étape, il y a les syndicats. Rien qu’en 2019, plus de 100.000 accords et textes d’entreprises ont été signés. Au niveau des branches professionnelles, la direction générale du travail relève plus de 1000 accords. Et au niveau national, en 2020, on peut retenir le Ségur de la santé, avec notamment des augmentations de salaires pour les soignants. Et puis il y a eu deux accords interprofessionnels sur le télétravail et sur la santé au travail. Tous ces accords-là, qui s’appliquent, valent pour tous les salariés, qu’ils soient syndiqués ou non.  
 
Pour un salarié, voter c’est aussi mettre en avant le syndicat qui nous correspond le plus. C’est pour cela que le ministère du Travail lui-même incite les salariés des TPE à voter. Parce qu’avoir des élus syndicaux qui représentent vraiment les salariés, c’est la base d’un dialogue social utile aux employés, aux responsables, et finalement aux entreprises du pays.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
France Travail Entreprises
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants