1 min de lecture Vidéo

Entreprises : après le sexisme, place à l'âgisme

BILLET - Le baromètre nouveau du Medef est arrivé. Il retrace la perception de l’égalité en entreprise. Or, la principale crainte de nos concitoyens, c'est d'être discriminés pour leur âge ou leur sexe.

Isabelle Saporta C'est Comme ça Isabelle Saporta
>
Entreprises : après le sexisme, place à l'âgisme Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Isabelle Saporta
Isabelle Saporta et Leia Hoarau

Vieux, jeunes, femmes... Unissons-nous pour, ensemble, lutter contre ces préjugés ineptes qui ont la vie dure et nous empêchent d'avoir la place que nous méritons au sein de l'entreprise. En revanche... pour les femmes, vieilles et, pourquoi pas, mères de famille par-dessus le marché, on s'excuse mais là, il semblerait que vous cumuliez trop de handicaps pour que nous puissions faire quoi que ce soit pour vous. Désolé, vraiment.

Plaisanterie à part, la crainte d'être discriminé pour son âge touche plus de 40% de nos concitoyens. Et attention les jeunes, comme les seniors. Aux premiers, jugés inexpérimentés, on oppose leur jeune âge pour leur refuser une première expérience. Aux seconds, jugés has been, on oppose aussi leur âge, cette fois-ci trop avancé, pour les fragiliser.

Et ce, alors même que les gouvernements successifs nous demandent de travailler de plus en plus tard. La question de l'âge est devenue tellement prégnante, que les blagues vaseuses sur les vieux l'emporteraient désormais sur les blagues graveleuses. Ou quand l'âgisme remplace le sexisme. Enfin, "remplace"... Le sexisme a encore de beaux jours devant lui, à en croire ce baromètre puisque la peur d’être discriminé pour son sexe progresse de 7 points cette année.

À lire aussi
Emmanuel Macron, le 21 novembre 2018 Gilets jaunes
Les actualités de 6h30 - "Gilets jaunes" : journée décisive pour Emmanuel Macron

Comment changer les choses ?

Bon, il y a bien quelques parangons de vertu qui vont batailler ferme pour empêcher les blagues anti-vieux, comme ils tentent d'empêcher les blagues anti-femmes. Et pourquoi pas ! Se débarrasser de l'humour rase-moquette, serait un bien pour l'humanité entière.

Mais ce qui serait pas mal surtout, c'est qu'on apporte enfin des solutions de fond. Parce que oui, on a besoin de tous. De la fraîcheur des uns, comme de l'expérience des autres. Aussi, au lieu de nous monter les uns contre les autres, il serait urgent de penser une société où ces vieux sages transmettraient leur expérience aux jeunes pas si cons. Et c'est comme ça.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795800182
Entreprises : après le sexisme, place à l'âgisme
Entreprises : après le sexisme, place à l'âgisme
BILLET - Le baromètre nouveau du Medef est arrivé. Il retrace la perception de l’égalité en entreprise. Or, la principale crainte de nos concitoyens, c'est d'être discriminés pour leur âge ou leur sexe.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/entreprises-apres-le-sexisme-place-a-l-agisme-7795800182
2018-12-04 08:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/NP7J-vy7eOz7r5E_l27vXg/330v220-2/online/image/2018/0926/7794944629_travailler-en-famille-en-couple-bonne-ou-mauvaise-idee.jpg