2 min de lecture Études supérieures

Enseignement supérieur : voyage au cœur de l'ENS, la fabrique de prix Nobel

REPORTAGE - L'École normale supérieure attire les meilleurs étudiants de France, une véritable institution qui existe depuis 1794.

Stephane Carpentier RTL Evenement Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Enseignement supérieur : voyage au cœur de l'ENS, la fabrique de prix Nobel Crédit Image : ARCHIVES / AFP | Crédit Média : Marie Guerrier | Durée : | Date : La page de l'émission
Marie Guerrier
Marie Guerrier édité par Nicolas Scheffer

C'est une fabrique à prix Nobel, l'École Normale Supérieure de Paris. Quelque 7.000 étudiants tentent le concours d'entrée de l'ENS où ont brillé par le passé des noms comme Pasteur, Sartre ou Pompidou. Plus récemment Esther Duflot, prix Nobel d'économie en 2019. 

Depuis 1794, l'ENS cherche à attirer les meilleurs étudiants de France avec pour objectif de "les former au contact des savants les plus brillants de leur époque", explique Christian Lorenzi, le directeur des études de sciences. Avant d'entrer au 45 de la rue d'Ulm, il montre les deux statues de femmes qui ornent le fronton et qui représentent les lettres et les sciences. 

La cour des Ernest est "un bijou du quartier latin avec en son centre un bassin avec des poissons très symboliques", souligne le normalien. La bibliothèque comporte des trésors inestimables : "des éditions originales de dialogues de Diderot et Galilée, une encyclopédie de Diderot et d'Alembert, des courriers de Marie Curie", présente-t-il. Dans un de ces laboratoires, Pasteur a élaboré le vaccin contre la rage.

Une scolarité libre

Les premières et deuxièmes années vivent sur place. "Ça fait un peu squat avec des canapés défoncés et au fond le bar", présente Louise 20 ans, en 2e année de littérature et langage. "Ce qui est très riche, c'est qu'on rencontre des gens très différents, parfois, on entre en cuisine et on tombe sur des débats d'actualité ou philosophiques", raconte Adrien, 21 ans s'est installé en septembre dernier.

À lire aussi
Une étudiante sur Parcoursup (illustration) études supérieures
Les infos de 7h - Parcoursup : encore 90.000 jeunes sans proposition de formation

Il y a sept départements de sciences et huit de littérature. Chaque étudiant choisit un domaine principal d'étude et pour le reste "chacun est libre. La seule limite, c'est soi-même", dit Adrien. "On n'a pas de moule, on fait en sorte que les étudiants fabriquent chacun un parcours individuel", insiste Marc Mézard, le directeur de l'école.

La meilleure institution pour fabriquer des prix Nobel

Marc Mézard, directeur de l'ENS
Partager la citation

"On est classé comme la meilleure institution au monde pour fabriquer des prix Nobel. Rapporté au nombre d'étudiants, on en a quatre fois plus que Harvard", se félicite le directeur. 

Le concours est extrêmement sélectif. Une fois passé, on est étudiant-stagiaire payé 1.300 euros par mois. "On a une responsabilité de faire quelque chose de constructif et de citoyen", témoigne Marie. On peut aussi entrer sur dossier, à condition qu'il soit excellent. "J'y tiens, je voulais que cette école sorte de cette image de temple fermé réservé à une petite élite", pointe Marc Mézard. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Études supérieures Université Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants