1 min de lecture Faits divers

Tours : le président de l'université en garde à vue pour des faits de harcèlement

VU DANS LA PRESSE - Philippe Vendrix, président de l'université de Tours, est accusé de harcèlement moral par trois personnes. Il était en garde à vue mardi 28 janvier.

Bibliothèque universitaire Sciences-pharmacie de l'Université de Tours
Bibliothèque universitaire Sciences-pharmacie de l'Université de Tours Crédit : Wikicommons/ManuD
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Il est accusé de harcèlement moral et sexuel. Le Président de l'université de Tours, Philippe Vendrix, a été placé en garde à vue mardi 28 janvier dans le cadre d'une enquête préliminaire. Il a été relâché le même jour dans l'après-midi. 

Philippe Vendrix, qui a tenu un point presse mercredi matin, est accusé de harcèlement par trois personnes, dont deux ont déposé plainte. Six collaborateurs ont été entendus dans le cadre de l'enquête qui dure depuis "un ou deux ans", a-t-il précisé dans des propos rapportés par France Bleu. "Je nie formellement les accusations", a-t-il par ailleurs insisté.

Le procureur de la République de Tours a pour sa part appelé au "respect de la présomption d'innocence". "Il convient d'établir la véracité et la sincérité des accusations lancées contre le président de l'Université", a-t-il conclu sans préciser si des poursuites judiciaires étaient envisagées. L'enquête, elle, se poursuit.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Tours Indre-et-loire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants