8 min de lecture Météo

Ouragan Maria : le bilan provisoire passe à deux morts en Guadeloupe

MINUTE PAR MINUTE - L'ouragan classé en catégorie maximale s'éloigne de Saint-Martin et Saint-Barthélémy.

Le passage de l'ouragan Maria à Basse-Terre, en Guadeloupe le 19 septembre 2017
Le passage de l'ouragan Maria à Basse-Terre, en Guadeloupe le 19 septembre 2017 Crédit : Préfecture de Guadeloupe / Twitter
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La Guadeloupe déplorait un deuxième mort dans la nuit de mardi à mercredi 20 septembre après le passage de l'ouragan Maria, qui a aussi semé la désolation en Dominique et reste "potentiellement catastrophique" à l'approche de Saint-Barthélemy et Saint-Martin, déjà ravagées par Irma, avant les Iles Vierges et Puerto Rico. La première victime est une personne qui "n'a pas respecté les consignes de confinement". Elle a été tuée par la chute d'un arbre. L'autre victime est "tombée en bord de mer" a indiqué la préfecture. Au moins deux personnes sont toujours "portées disparues" en mer.

Sur la partie hollandaise de Saint-Martin, un responsable militaire interrogé par Radio Laser a indiqué mardi que la distribution d'eau et de vivres était suspendue jusqu'à jeudi 20 septembre et que huit abris étaient ouverts. Fortement touchée par Maria, la Dominique, située entre la Martinique et la Guadeloupe, a "perdu tout ce qui pouvait être perdu", a déclaré mardi matin le Premier ministre Roosevelt Skerrit, affirmant que les vents "ont emporté les toits de presque toutes les personnes auxquelles j'ai parlé ou été en contact". Aucune victime n'est toutefois signalée jusqu'à présent dans l'île, a-t-il ajouté.

En Guadeloupe, passée en alerte grise post-ouragan, le cyclone a eu "un impact sans doute important" dans l'archipel des Saintes, qu'il a frôlé à 20 km au sud, a prévenu le directeur général de la Sécurité Civile Jacques Witkowski. Depuis la Guyane où elle se trouvait, la ministre des Outre-mer Annick Girardin a annoncé qu'elle se rendait le jour même en Guadeloupe. "Les préoccupations, c'est bien Marie-Galante et les Saintes", a-t-elle affirmé. 

L'évolution de la situation :

04h20 - Les Iles Vierges américaines et plusieurs territoires dans les Caraïbes étaient balayés mardi soir par les vents violents et les trombes d'eau déversées par l'ouragan Maria, qui menace désormais Porto Rico. Sur l'île St John, l'ouragan de catégorie maximale et ses vents soufflant jusqu'à 270 km/h a fait plier les arbres et engendré des dégâts matériels, sans qu'aucune victime ne soit officiellement à déplorer à ce stade. 

03h25 - Maria s'éloigne désormais de Saint-Martin et Saint-Barthélémy, déjà durement touchées par l'ouragan Irma. La préfète déléguée Anne Laubiès a recensé cinq abris disponibles à Saint-Martin, deux autres "éventuellement" mobilisables, et trois ouverts à Saint-Barthélemy (deux à Gustavia, un à Lorient).  

2h53 -  L'ouragan Maria a fait un deuxième mort en Guadeloupe ainsi que deux disparus, selon un bilan provisoire revu à la hausse mardi soir par le préfet. Éric Maire a évoqué sur la radio RCI "deux décès occasionnés" par le passage de l'ouragan: "une personne sortie ce matin et tuée par une chute d'arbre" et "une personne tombée en bord de mer". Au moins deux personnes sont toujours "portées disparues" en mer.

01h37 - Une journaliste américaine a pu s'entretenir avec une Portoricaine avant le passage de l'ouragan Maria. Cette dernière lui a confié être "beaucoup plus anxieuse" que lorsque Irma a touché le pays.

À lire aussi
Des Parisiens tentant de se rafraîchir pendant la canicule (illustration) sécheresse
Les infos de 12h30 - Sécheresse : le record de 1895 bientôt battu à Paris ?

01h05 - Les autorités haïtiennes se préparent au passage de l'ouragan Maria, au large de la côte nord du pays, tout en soulevant la question de la responsabilité du changement climatique aux effets dévastateurs dans les Caraïbes. "Nous, les pays de la Caraïbe, nous ne sommes pas les grands émetteurs de gaz à effet de serre mais aujourd'hui c'est nous qui payons les pots cassés", a déploré mardi depuis New York le président haïtien, Jovenel Moïse. 

00h20 - Médicaments, eau potable, sacs de couchage... Le Venezuela a envoyé près de 18 tonnes d'aide humanitaire à la Dominique, durement touchée par l'ouragan Maria, rapportent les médias locaux.

23h58 - Un concert organisé mardi soir à Paris a permis de récolter plus de 2 millions d'euros pour aider les habitants des deux îles. 

23h49 - Maria s'approche de Porto Rico et "pourrait être le pire ouragan" que le pays ait connu, selon un météorologiste de WDRB.

22h34 - Le point sur la situation à 22h30Deux semaines après le passage meurtrier d'Irma à Saint-Barthélemy et Saint-Martin (11 morts), ces deux îles, classées en alerte violette, sont menacées par l'ouragan qui devait approcher mardi à environ 150 km au sud des côtes. Elles ont été placées en alerte violette, synonyme de confinement, par la préfète déléguée Anne Laubiès, en raison de "la fragilité de l'habitat" et des "débris qui restent".

21h10 - 

Le territoire américain de Porto Rico se prépare à l'arrivée du puissant ouragan Maria, deux semaines seulement après avoir été durement touché par les vents violents d'Irma, qui a fait deux morts dans l'île et prive toujours quelque 50.000 foyers d'électricité.

19h32 -
Le président de l'Assemblée nationale, François de Rugy (LREM), va reporter "à une date ultérieure" son déplacement aux Antilles et sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, prévu jeudi 21 septembre, vu le passage de l'ouragan Maria, selon un communiqué de la présidence mardi. Ce prochain déplacement se fera dans les délais les plus brefs possibles, compte tenu du calendrier parlementaire", selon le communiqué.

18h36 - Une personne est décédée et deux sont déclarées disparues, selon la préfecture de Guadeloupe. 

18h28 - Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, tiendra un point presse pour faire "un point de situation" sur le cyclone Maria aux Antilles mardi 19 septembre à 19h45.

18h02 - Saint-Martin et Saint-Barthélemy placées en alerte violette.


L'ouragan Maria, toujours en catégorie 5, devrait s'approcher à 150 km des côtes sud de l'île de Saint-Martin, avec des rafales à 100/120 km et des pluies fortes sur un sol déjà détrempé par Irma, il y a près de deux semaines.

17h40 - 
Pour le président de la collectivité territoriale de Saint-Martin, Daniel Gibbs, "il faut rester confiné jusqu'à demain car tout objet volant peut être mortel". Cinq abris sont ouverts, avec une capacité de 400 à 500 personnes.

Par ailleurs, toujours en raison du passage de l'ouragan Maria, la préfète a décidé de "prolonger l'interdiction de circulation à Saint-Martin jusqu'à mercredi à midi". 

17h34 - Lors d'un point presse, Anne Laubiès, préfète déléguée, a finalement annoncé que l'alerte violette, synonyme de confinement des populations, serait déclenchée à midi (18 heures, heure de Paris).

Cette alerte entre en vigueur "jusqu'à nouvel ordre sur les deux îles", déjà ravagées par l'ouragan Irma au début du mois. "En temps normal, je ne l'aurais pas fait, mais vu la fragilité de l'habitat, les débris qui restent, je ne veux pas prendre de risque", a expliqué Mme Laubiès. 
17h00 - Les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy seront placées en vigilance rouge cyclonique à 18h (heure de Paris).

16h19 - Maria s'éloigne peu à peu de la Guadeloupe, selon Météo France.

15h24 - Depuis New York, Emmanuel Macron explique la multiplication des ouragans dans les Antilles françaises par le réchauffement climatique. Et continue publiquement à enjoindre Donald Trump à maintenir les États-Unis dans l'accord de Paris, qui avait été ratifié dans la foulée de la Cop 21, organisée en décembre 2015 à Paris.

"Je déplore la décision américaine" de sortir de cet accord, a-t-il ajouté depuis le siège de la mission française, "mais je poursuis le dialogue avec le président (Donald) Trump car je suis convaincu qu'à la fin, il comprendra que son intérêt, l'intérêt des Américains, c'est d'être dans l'accord de Paris"

14h10 -
La Guadeloupe est passée en vigilance grise post-ouragan. Si les rafales les plus importantes sont passées, "la situation reste dangereuse en raison de vents violents et de pluies importantes".

14h08 - La ministre des Outre-mer Annick Girardin se rendra dès ce mardi en Guadeloupe. Elle partira avec du matériel et des renforts.

13h00 - Les Iles Vierges britanniques, fortement éprouvées par l'ouragan Irma la semaine dernière, ont été placées sous couvre-feu à l'approche de l'ouragan Maria. "Bien que Maria ne soit pas aussi puissant qu'Irma, notre situation est aussi très différente (car) nos îles sont actuellement extrêmement vulnérables", a déclaré le Premier ministre de ce territoire britannique d'outre-mer Orlando Smith dans un communiqué. 

12h02 - La Sécurité civile confirme que deux personnes ont été très légèrement blessées en Martinique.

11h58 - Pour la Guadeloupe, le bilan n'est pas encore possible. "Il est très compliqué de communiquer" avec le département, a expliqué Jacques Witkowski, évoquant une période de "black-out".

11h57 - "En Martinique, les reconnaissances sont encore en cours. Les dégâts matériels sont peu importants, peu significatifs. Ils permettront une remise en état et la reprise de la vie économique dès la fin de la dépression", affirme Jacques Witkowski, directeur général de la Sécurité civile, qui tient une conférence de presse au ministère de l'Intérieur. Les dégâts en question sont "classiques", avec notamment des coupures électriques ayant impacté 25.000 foyers et des coupures d'eau pour deux communes, a-t-il été précisé. 

>
Éric Maire, préfet de Guadeloupe, fait le point sur la situation après le passage de l'ouragan "Maria" Crédit Image : LOLY_FWI / INSTAGRAM / AFP | Crédit Média : Christelle Rebière et Stéphane Carpentier | Durée : | Date :

11h13 - L'ouragan Maria est à nouveau classé en catégorie maximale 5 par le centre américain des ouragans.

10h29 - Le préfet de Guadeloupe, Éric Maire, explique sur 1ère qu'il est "difficile de faire un point" sur la situation pour le moment. "Il y en a encore pour plusieurs heures", a-t-il précisé.

9h58 - "Nous vivons une situation catastrophique", a déclaré à la radio locale le maire de Terre-de-Haut, commune guadeloupéenne faisant partie de l'archipel des Saintes.

9h28 - L'eau se déverse en quantité impressionnante à l'aéroport de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe.

8h40 - "On est confinés à l'intérieur de la maison. Il y a beaucoup de vent et des pluies incessantes, c'est une soufflerie permanente", raconte Raymond depuis la Guadeloupe, joint par RTL. "On a regardé par la fenêtre, mais c'est difficile de s'en rendre compte parce que toutes les lumières sont éteintes. Depuis une petite demi-heure il n'y a plus de courant nulle part, c'est l'horreur", dit-il dans un témoignage à écouter ici.

8h29 - L'ouragan Maria est désormais de catégorie 4, mais sa puissance est presque équivalente aux standards de la catégorie maximale fixée par le centre américain des ouragans. Il reste donc extrêmement dangereux.

8h13 - La préfecture de Guadeloupe a publié une nouvelle vidéo témoignant de la puissance des vents qui soufflent sur Basse-Terre.

8h05 - La Dominique, touchée par l'ouragan, a "perdu tout ce qui pouvait être perdu", selon le premier ministre Roosevelt Skerrit. "Les vents ont emporté les toits de presque toutes les personnes auxquelles j'ai parlé ou été en contact", a-t-il écrit sur sa page Facebook, en lançant un appel à "l'aide de toute nature". Peu avant, il avait fait savoir que le vent avait emporté le toit de sa maison. C'est la première fois depuis 1851 que la Dominique est touchée par un ouragan de catégorie 5.

7h10 - "Restez à l’abri, ne sortez sous aucun prétexte", enjoint la préfecture de Guadeloupe sur les réseaux sociaux.

7h05 - Les premiers effets de Maria étaient constatés cette nuit, en Guadeloupe.

6h50 - "Nous aurons des difficultés importantes", a reconnu le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, rappelant que "la Guadeloupe était le centre logistique à partir duquel nous pouvions alimenter l'île de Saint-Martin et organiser l'ensemble des rotations aériennes et des approvisionnements". Le ministère a précisé que 668 personnels de la sécurité civile et près de 3.000, tous services confondus, étaient déployés dans la zone Antilles.

6h45 - La Guadeloupe va devoir s'attendre à d'importantes précipitations au passage de Maria. Il est notamment question de "400 voire 500 mm d'eau", selon un prévisionniste de Météo France interrogé par RTL. "Des inondations très fortes, avec des débordement de cours d'eau voire des coulées de boue" ne sont pas à exclure.

6h30 - La Guadeloupe se trouve en vigilance violette, le grade le plus élevé sur l'échelle de Météo France. "Des impacts majeurs associés à l'ouragan sont attendus", prévient l'organisme. La Martinique, déjà touchée, se trouve en vigilance grise post-ouragan.

La carte de vigilance météorologique de Métro France Antilles
La carte de vigilance météorologique de Métro France Antilles
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Météo Guadeloupe Martinique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790147465
Ouragan Maria : le bilan provisoire passe à deux morts en Guadeloupe
Ouragan Maria : le bilan provisoire passe à deux morts en Guadeloupe
MINUTE PAR MINUTE - L'ouragan classé en catégorie maximale s'éloigne de Saint-Martin et Saint-Barthélémy.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/en-direct-l-ouragan-maria-en-categorie-maximale-fait-route-vers-la-guadeloupe-7790147465
2017-09-19 06:56:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/YjTB8L2BVS1kJ8wLNOsQ6w/330v220-2/online/image/2017/0919/7790152591_le-passage-de-l-ouragan-maria-a-basse-terre-en-guadeloupe-le-19-septembre-2017.PNG