1 min de lecture Baccalauréat

Éducation : ce que va changer la réforme du bac dès la rentrée 2019

INVITÉ RTL - Pierre Mathiot, l'auteur du rapport "Baccalauréat 2021", présente les changements et les choix auxquels les élèves feront face dès la seconde et ce dès la rentrée 2019.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Réforme du bac : ce qui va changer pour les élèves dès la rentrée 2019 Crédit Image : THOMAS SAMSON / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Eléanor Douet

Le bac fait peau neuve, du moins pour 2021. Les trois séries classiques, ES, L et S, laissent place à un tronc commun accompagné de spécialités. C'est ce mardi 18 décembre que les académies vont présenter leurs spécialités que les élèves pourront choisir dès l'année prochaine.

"Quinze ans, bien sûr c'est assez jeune pour choisir une spécialité, mais ça ne doit pas être un choix qui les coince déjà par rapport à l'enseignement supérieur. Ça serait une erreur de penser que dès la seconde on va déjà se positionner pour l'enseignement supérieur. C'est simplement une coloration de son cursus pour la suite du lycée", explique Pierre Mathiot, auteur du rapport "Baccalauréat 2021" remis au ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer.

Les élèves pourront choisir des spécialités classiques, comme l'histoire-géo, l'économie, les mathématiques, ou encore la philosophie, mais il y a également des spécialités plus rares comme l'écologie, les sciences informatiques, les sciences de l'ingénieur, ou les langues anciennes.

"Ce sont des spécialités qui associent deux disciplines, par exemple humanité-lettres classiques qui va associer philo et lettres classiques. Donc la philo pour la première fois sera proposée en première. On essaye de nouvelles choses en mixant des disciplines", souligne Pierre Mathiot.

Vers une concurrence entre lycées ?

À lire aussi
Une épreuve surveillée du baccalauréat 2019. éducation nationale
Les infos de 7h30 - Bac 2020 : déjà des couacs dans la nouvelle formule ?

Cette réforme permettra à certains lycées d'être plus attractifs s'ils proposent des spécialités originales. Mais cela pourrait également créer une forme de concurrence entre les établissements.

"Quand on regarde les lycées aujourd'hui, tous ne proposent pas les mêmes options, tous ne proposent pas toutes les séries du bac général, 15% environ. Donc il y a déjà des différences entre les lycées. L'idée aujourd'hui, c'est que les rectorats proposent des spécialités dites attractives moins dans les lycées de centre-ville et un peu plus dans les lycées de périphérie", insiste Pierre Mathiot.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Baccalauréat Lycée Réformes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants