1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. ÉDITO - Déserts médicaux : envoyer de jeunes médecins à la campagne, une "très bonne idée" selon Alba Ventura
2 min de lecture

ÉDITO - Déserts médicaux : envoyer de jeunes médecins à la campagne, une "très bonne idée" selon Alba Ventura

Le gouvernement pense à envoyer des jeunes médecins dans les déserts médicaux, "du bon sens" pour Alba Ventura.

Un cabinet de médecin généraliste (Illustration)
Un cabinet de médecin généraliste (Illustration)
Crédit : AFP
ÉDITO - Déserts médicaux : envoyer de jeunes médecins à la campagne, une "très bonne idée" selon Alba Ventura
00:03:14
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura - édité par Guillaume Dosda

Lorsqu'on vit à la campagne, on sait ce que signifie "désert médical". La réalité, c'est soit zéro médecin, soit des médecins qui ne prennent plus de patients, car ils en ont trop, soit des médecins qui partent à la retraite sans remplaçant. Aussi, il y a plus de femmes médecins, qui sont mères de famille, et il n’est pas question de travailler 12 heures par jour, ça se comprend ! Le résultat est que les gens vont à l’hôpital pour tout et n’importe quoi. Il faut réguler tout ça.

C’est du bon sens de proposer à ces jeunes médecins en formation de faire une année de plus au côté d’un médecin de campagne. Il ne s’agit pas de les lâcher tout seuls dans la nature, évidemment, mais de créer des binômes avec un interne et un médecin expérimenté. 

On sait qu’il y a des difficultés de recrutement notamment à cause du numerus clausus. Cette idée géniale de la fin des années 70 , qui a consisté à dire que, comme les médecins prescrivaient trop, autant en réduire leur nombre. On voit où on en est. Depuis, le gouvernement a fait sauter le numerus clausus, mais il faut 10 ans pour former un médecin. Et l’on sait que ça ne suffira pas. On a une population qui vieillit et qui souhaite de plus en plus vieillir à la maison. Il faut que l’État organise ce système.

Réduire la fracture médicale

Cela sera forcément contesté. J’ai entendu un syndicat d’internes dire que "c’est injuste". Mais les études de médecine sont largement soutenues par l’État, à travers les collectivités, les entreprises et nous, avec nos impôts. La formation d’un étudiant en médecine coûte environ 200.000 euros. Cela fait 20.000 euros par an, sur 10 ans, tandis que les frais d’un étudiant à la fac de médecine, ce sont 2.600 sur 10 ans.

À écouter aussi

On peut imaginer qu'il y a une période qui est due ? Et qu’au lieu d’être interne à l’hôpital, on peut être interne dans un cabinet de médecin généraliste à la campagne. On peut aussi relancer les dispensaires. Ça a été fait, mais on peut pousser plus loin cette idée et ne pas laisser les maires ou les agglomérations se débrouiller toutes seules.

Il faut imaginer, développer des solutions. Il faut mettre plusieurs idées sur la table. C'est comme ça que l’on réussira à réduire cette fracture médicale, qui est surtout une fracture sociale.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.