3 min de lecture Attentats

Attentats en France : "Le vivre ensemble est un impératif absolu", déclare le président du CRIF

REPLAY - Au lendemain de la prise d'otages qui a visé un magasin juif de Paris, Roger Cukierman, président du Crif, évoque "le devoir" de se rendre à la marche républicaine dimanche pour "résister".

>
Attentats en France : "Le vivre ensemble est un impératif absolu", déclare le président du Crif Crédit Image : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Au lendemain de la prise d'otages qui a fait cinq morts dont le preneur d'otages, Amedi Coulibaly, dans un Hyper Cacher de Paris, Roger Cukierman, le président du Crif confie qu'il a suivi l'escalade des événements de ces derniers jours "avec angoisse"

"Ça s'ajoute à toutes les attaques antisémites précédentes, on n'en voit pas la fin, s'inquiète-t-il. J'ai l'impression qu'on est vraiment entré dans une guerre. Une guerre qui s’étend en Syrie, en Irak au Mali et  et qui atteint paris aujourd’hui".

La marche est un "impératif absolu"

"Je crois qu'il faut absolument continuer à vivre de manière normale, faire face, explique le président du CRIF. Il ne faut pas se laisser imposer le chantage à la mort et la charia que ces fous d’Allah veulent nous imposer. Il faut absolument résister. C’est pour cette raison que la marche de demain est si importante on doit montrer à la terre entière que nous nous opposerons à leur influence et à leur volonté funeste."

Il ne faut pas se laisser imposer le chantage à la mort et la charia que ces fous d’Allah veulent nous imposer

Roger Cukierman
Partager la citation

"C'est un devoir et une exigence absolue, ajoute Roger Cukierman. Il faut que tous les juifs se mobilisent comme le reste de la nation pour montrer notre unité. Le vivre ensemble est un impératif absolu". Un impératif qui touche toute la société, même le FN, car "quand on veut se mobiliser on n'a pas à regarder l'étiquette politique", précise le président du CRIF.

L'hypothèse d'une cible juive dès jeudi 8 janvier

À lire aussi
Christophe Castaner, dans le Grand Jury, dimanche 3 mai 2020 attentats
Terrorisme : "Il y a eu un attentat déjoué depuis le début de l'année", déclare Castaner

Roger Cukierman a également eu vent de l'héroïsme d'une des otages qui aurait tenté de saisir une des armes d'Amedy Coulibaly pour le neutraliser. En vain. Elle est décédée d'une balle dans la tête. Le président du CRIF évoque aussi " toutes ces personnes qui se sont cachées dans l'armoire frigorifique du magasin et qui ont pu ainsi informer les forces de police de ce qui se passait à l'intérieur."

Interrogé sur l'appel du gouvernement israélien à intensifier la sécurité autour des synagogues et des écoles juives, Roger Cukierman a déclaré : "On dit tous la même chose, la France a le devoir d'assurer à tous ce citoyens la sécurité. Si la sécurité est mise à mal où que ce soit c'est aux autorités de la rétablir même s'il faut mettre des policiers et l'armée. C'est la responsabilité de l'État, sinon il faudrait que nous créions des milices et on ne le souhaite pas." 

Nous sommes en état de guerre, il faut des mesures à l'échelle de l'état de guerre.

Roger Cukierman
Partager la citation

Roger Cukierman juge vraisemblable l'hypothèse selon laquelle Amedy Coulibaly visait déjà un lieu de la communauté juive, jeudi 8 janvier, quand il a fait feu sur une policière et un agent de la voirie. 

Quant à la menace jihadiste : "C'est un immense problème qu'il faut résoudre à la base, juge Roger Cukierman, il faut faire en sorte que la justice soit beaucoup plus sévère. C'est vrai que ces gens étaient déjà répertoriés comme jihadistes peut-être qu'on aurait du leur mettre des bracelet", avance-t-il avant de conclure : "Nous sommes en état de guerre, il faut des mesures à l'échelle de l'état de guerre."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats Crif Roger Cukierman
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants