1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Économie : pour Denis Olivennes, la France "renonce" à la croissance
2 min de lecture

Économie : pour Denis Olivennes, la France "renonce" à la croissance

INVITÉ RTL - "Sur la dernière décennie, on fait 1% de taux de croissance, c'est-à-dire ce que nous faisions en 1800", déplore le patron de presse et essayiste.

Denis Olivennes était l'invité de RTL mardi 14 septembre 2021.
Denis Olivennes était l'invité de RTL mardi 14 septembre 2021.
Crédit : RTL
Économie : pour Denis Olivennes, la France "renonce" à la croissance
08:04
Économie : pour Denis Olivennes, la France "renonce" à la croissance
08:04
Yves Calvi - édité par Marie Gingault

Pour Denis Olivennes, directeur général de Libération, "la France renonce à la croissance" alors qu'elle a tout ce qu'il faut pour que ça marche. C'est ce qu'il explique dans son livre Un étrange renoncement qui parait ce mercredi 15 septembre aux éditions Albin Michel.

Un ouvrage qui parle du "renoncement d'un grand pays, la France à la croissance, autrement dit le bien-être, le bonheur", explique le patron de presse. "Il y a 40 ans, on était le cinquième pays du monde par sa richesse par habitant et on est le 25e aujourd'hui", relève l'essayiste, selon qui "on va continuer de dégringoler ces marches". 
 
"Nous ne savons pas que nous sommes heureux et surtout nous nous sommes trompés dans notre diagnostic", analyse Denis Olivennes, invité de RTL ce mardi 14 septembre. "Sur la dernière décennie, on fait 1% de taux de croissance, c'est-à-dire ce que nous faisions en 1800 avant les révolutions industrielles et technologiques qui nous ont conduit aux acquis que nous avons aujourd'hui", rappelle-t-il. 

Selon lui les crises actuelles sont des conséquences directes de ce renoncement : "Moins de croissance, ça veut dire plus de chômage, ça veut dire moins de pouvoir d'achat, ça veut dire moins de ressources pour les services publics, ça veut dire plus d'impôts", détaille l'essayiste pour qui tout cela explique le fait que nous ayons "un jour une flambée dans les banlieues, le lendemain une crise des Gilets jaunes, le jour d'après une révolte des fonctionnaires". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/