1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Économie : le luxe, numéro 1 des exportations françaises
2 min de lecture

Économie : le luxe, numéro 1 des exportations françaises

En 2020, la France a exporté 48 milliards d'euros de produits de luxe dans le monde.

Le siège de l'Oréal à Clichy
Le siège de l'Oréal à Clichy
Économie : le luxe, numéro 1 des exportations française
03:36
Armelle Levy
Armelle Levy
Animateur

Dior, L'Oréal et Hermès, trois entreprises en vogue à la bourse de Paris. L'an dernier, le luxe est passé numéro 1, la catégorie phare de nos exportations.

Que ce soient les cosmétiques, le parfum, la bijouterie, la maroquinerie, les objets d'art ou les vins, la France a exporté 48 milliards d'euros de produits de luxe. C'est 15% de moins qu'en 2019, mais le luxe est passé devant l'aéronautique dont les ventes ont dégringolé de 40% : le luxe se hisse donc au premier rang de nos exportations.

Nous exportons 24 milliards d'euros de produits de luxe vers l'Europe, 13 milliards vers l'Asie, 8 milliards vers l'Amérique, 1,5 milliard vers le Moyen-Orient et 1 milliard vers l'Afrique. Mais en termes de croissance, c'est la Chine le moteur : d'ici 4 ans, le pays devrait devenir le premier marché mondial pour le luxe.

Et c'est grâce à la Chine que nos grandes marques de luxe ont su rebondir. Les exportations de cosmétiques vers le pays ont bondi de 20% l'an dernier : rouge à lèvres (1 sur 4 est vendu en Chine), maquillage pour le teint, et même savon, ont tous décollé.

L'essor du commerce en ligne

À lire aussi

Avant, les touristes chinois achetaient beaucoup de produits de luxe en venant en vacances en France. Les ventes ont chuté chez nous, faute de touristes, mais se sont envolées sur le sol chinois. Ils achètent nos produits chez eux.

Pendant des années, les marques de luxe considéraient internet comme n'étant pas pour elles. "Personne ne va acheter des sacs et des robes à plusieurs milliers d'euros sur internet", pensait-on. Mais avec la fermeture des magasins, le commerce en ligne s'est développé et concerne désormais 20% des ventes contre 12% auparavant.

Pour L'Oréal, internet est même devenu la première source de revenus. Les marques ont compris que leurs très riches clients connaissent parfaitement les produits et remplissent leur panier. Ceux qui se font un plaisir momentané, eux, préfèrent encore se rendre en boutique.

Le luxe continue de produire beaucoup en France, pour son image de marque. Les groupes ne veulent pas produire en Chine ou au Vietnam, aussi pour ne pas souffrir de contrefaçons. Leur croissance profite à l'économie française, la seule partie export emploie aujourd'hui 130.000 hommes et femmes partout en France.  

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/