3 min de lecture École

École numérique : ce qui va changer pour les élèves à la rentrée 2016

ÉCLAIRAGE - Les élèves de cinquième d'un quart des collèges publics seront dotés à la prochaine rentrée d'équipements individuels mobiles, essentiellement des tablettes, dans le cadre du plan numérique.

La ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem en compagnie de collégiens (illustration)
La ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem en compagnie de collégiens (illustration)
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

L'école se met à l'heure du numérique. À partir de la rentrée 2016, le gouvernement met en marche son plan numérique pour l'éducation visant à mettre les outils informatiques au service de l'apprentissage scolaire. Annoncé par François Hollande en mai 2015, porté par la ministre Najat Vallaud-Belkacem, ce dispositif coûtant un milliard d'euros va permettre à la France de rattraper son retard en matière de numérique dans l'enseignement.

Dès août 2016, ce sont 25% des classes publiques de 5e qui vont pouvoir bénéficier de ce plan qui met à disposition des élèves des tablettes (ou ordinateurs portables), financés en partenariat avec les départements, ainsi qu'une banque de programmes sur Internet élaborée par les éditeurs scolaires. Cela concerne concrètement environ 175.000 élèves répartis dans 1.510 collèges. Dans trois ans, l'État espère atteindre un taux de 100% de collèges publics couverts. L'école primaire n'est pas en reste, car 1.256 établissements mettront à disposition ces outils pour leurs élèves de CM1 et de CM2.

Une tablette ou un ordinateur dans le cartable

La principale mesure du plan numérique consiste à confier des tablettes avec clavier ou des ordinateurs portables aux collégiens. La plupart du temps, les établissements ont préféré opter pour le premier choix, jugé plus maniable que le second. L'appareil, que le élèves pourront ramener chez eux, sera donné en début de classe de 5e et servira pendant trois ans jusqu'à la fin de la 3e.

Une bibliothèque en ligne

Pour travailler sur ces tablettes et ordinateurs, les élèves et le corps enseignant pourront s'appuyer à compter du mois d'août sur une banque de ressources sur Internet. Si ces contenus seront principalement développés pour les mathématiques, le français, les langues étrangères, l'histoire-géographie et les sciences, ils seront vraisemblablement adaptés pour toutes les disciplines.

À lire aussi
Brigitte Macron était l'invitée de RTL. harcèlement
Affaire Mila : Brigitte Macron "persuadée" sur RTL "que l'on peut parler de tout"

Au Monde, Najat Vallaud-Belkacem assure qu'il ne s'agit pas simplement de "simples manuels scannés" mais qu'il sera possible d'utiliser "des modules théoriques, des vidéos, des exercices ou encore des logiciels facilitant l'apprentissage des disciplines". Les principaux journaux en version numérique seront également disponibles sur ce portail sécurisé et accessible par un mot de passe attribué à chaque élève. Pour la ministre de l'Éducation, il s'agit en quelque sorte d'une "réalité augmentée du travail".

Qui y participe ?

Au moins 175.000 élèves de 5e situés dans 1.510 collèges, ainsi que des écoliers de CM1 et CM2 dans 1.256 écoles, sont les premiers bénéficiaires de ce vaste dispositif. Sur le site internet créé par le gouvernement, une carte interactive permet de localiser les établissements qui participent. Une liste téléchargeable au format PDF est également disponible.

Une ouverture sur l'informatique

La mise en oeuvre de ce plan vise d'une certaine manière à permettre aux adolescents à mieux maîtriser les outils informatique, même si une étude de l'OCDE datant de 2015 montre que la compétence numérique des jeunes français sont au-dessus de la moyenne. Dès la rentrée 2016, les nouveaux programmes de mathématiques et de technologie au collège prévoient de renforcer l'apprentissage du codage, de la programmation informatique et de l'algorithmique. "Cela me paraît fondamental, à la fois pour comprendre et maîtriser notre environnement numérique, et parce que le codage favorise la logique, l'ordonnement de la pensée", précise Najat Vallaud-Belkacem dans le quotidien du soir.

Puis les élèves de seconde vont pouvoir découvrir l'option Informatique et sciences du numérique qui était jusque-là réservée aux étudiants de Terminale S. D'ailleurs, cet enseignement s'ouvre également aux filières L et ES.

Des formations pour les enseignants

Par ailleurs, pour que ce nouveau mode d'apprentissage fonctionne auprès des élèves, une importance toute particulière a été accordée à la formation des enseignants. Le gouvernement va ainsi mettre en place des formations de trois jours par an pour que les professeurs et chefs d'établissement de collège soient au point sur le numérique. Ils peuvent également s'appuyer sur des formation à distance via la plateforme M@gistère de l'Éducation nationale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
École Najat Vallaud-Belkacem Éducation nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants