2 min de lecture Heures supplémentaires

Défiscalisation des heures supplémentaires : un tiers des salariés du privé en ont profité

INFO RTL - Édouard Philippe va dévoiler un premier bilan de la mesure. Depuis l'entrée en vigueur de l'exonération d'impôts et de charges sociales au 1er janvier, 6,8 millions de salariés ont profité de ce coup de pouce.

Une fiche de paie (illustration)
Une fiche de paie (illustration) Crédit : BAZIZ CHIBANE/SIPA
Christophe Ponzio
Christophe Ponzio édité par Ryad Ouslimani

C'est l'une des mesures les plus importantes annoncées par Emmanuel Macron le 10 décembre 2018, afin de répondre au besoin des Français de retrouver plus de pouvoir d'achat. La défiscalisation des heures supplémentaires ainsi que leur exonération de charges devaient mécaniquement leur permettre de gonfler leurs revenus. Et selon une information de RTL, le gouvernement doit en annoncer les premiers effets jugés positifs. 

Dans le cadre d'un déplacement qu'il effectuera jeudi 2 mai dans une usine en Charente, Édouard Philippe détaillera le premier bilan des annonces mises en place le 1er janvier dernier (prime d'activité, prime exceptionnelle défiscalisée et retour des heures supplémentaires sans charges ni impôt). Ainsi, lors du premier trimestre, 6,8 millions de salariés du privé ont pu profiter de la mesure, soit un tiers d'entre eux. Un volume en hausse de 5% depuis l'entrée en vigueur de la mesure. 

Un gain de 50 euros par mois

Ils ont effectué en moyenne 11 heures supplémentaires par mois, contre 10,4 heures un an plus tôt (et 10,7 au dernier trimestre 2018), soit plus d'une demi heure de plus. Cela représente un gain de pouvoir d'achat de 670 millions d'euros redonnés à ces salariés (400 millions d'euros d'exonération de cotisations et 270 millions d'euros d'impôt sur le revenu en moins), sur les 3 milliards attendus pour l'ensemble de l'année. 

Concrètement, cela signifie que le gain moyen pour un salarié du privé payé 1500 euros nets par mois et qui fait 11 heures supplémentaires aura été de 50 euros par mois depuis le début de l'année, et sera d'environ 600 euros sur toute l'année. Pour rappel, les anciennes heures supplémentaires version Sarkozy (loi TEPA de 2007) avaient été abrogées par François Hollande depuis le 1er septembre 2012.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Heures supplémentaires Société Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants