1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Déconfinement : la jauge ne s'appliquera pas aux terrasses de moins de 10 tables
2 min de lecture

Déconfinement : la jauge ne s'appliquera pas aux terrasses de moins de 10 tables

La jauge de 50% ne sera pas applicable aux restaurants ayant une terrasse de moins de 10 tables, à condition de séparer chaque table par une vitre, a annoncé le gouvernement ce mercredi 12 mai.

Déconfinement : restaurants, salles de sport… Ce qui change à partir de demain (illustration)
Déconfinement : restaurants, salles de sport… Ce qui change à partir de demain (illustration)
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Sarah Belien
Sarah Belien
Journaliste

Dès le 19 mai, les restaurants pourront rouvrir leurs terrasses en respectant une jauge de 50%. Cependant, cette règle ne s'appliquera pas pour les restaurants ayant une terrasse de moins de 10 tables, a annoncé le gouvernement ce mercredi 12 mai. Les restaurateurs devront alors placer un paravent ou un plexiglas entre chaque table pour limiter la propagation du virus.

Dans un protocole renforcé pour les cafés et les restaurants mis en ligne sur son site, le ministère de l'Économie affirme que "pour les petites terrasses de moins de dix tables, le restaurateur peut également organiser sa terrasse en installant une séparation visant à prévenir les projections entre les tables, au moyen par exemple d'une paroi, d'un panneau, d'un paravent, d'une jardinière, à hauteur de la personne assise", est-il détaillé.

Comme il l'a déjà été annoncé, le document confirme un maximum de six personnes par table, et l'interdiction de la consommation debout. Enfin, les clients devront porter le masque à table "pendant la commande, avant le service du premier plat, et au moment du paiement".

En ce qui concerne les menus, les menus sans contact sont fortement recommandés par le gouvernement, tels que les ardoises, oralement, ou par le biais d'un QR Code permettant d'avoir accès au menu sur son smartphone.

Le gouvernement insiste sur la ventilation

À lire aussi

Les protocoles publiés par le gouvernement appuient sur la nécessité de ventiler les espaces mal aérés. Ainsi dans les restaurants, où le personnel continuera à travailler et où les clients pourront s'attabler à partir du 9 juin, "il convient d'aérer les locaux par une ventilation naturelle ou mécanique en état de marche, en évitant de diriger le flux vers les clients et de privilégier, lorsque cela est possible, une ventilation de la pièce par deux points distincts (porte et fenêtre par exemple)", est-il précisé. 

Même consigne chez les commerces qui devront "idéalement" laisser en permanence les portes et fenêtres ouvertes, ou au minimum plusieurs minutes toutes les heures.

Les commerces devront mesurer le taux de CO2 dans l'air

Le gouvernement précise dans ce protocole que les commerces devront même mesurer le dioxyde de carbone dans l'air. Grâce à de petits appareils bon marché, les établissements devront mesurer le taux de concentration de ce gaz que nous rejetons en respirant naturellement. 

Cela permettra de se rendre compte si une pièce est bien aérée ou non. Ainsi, au-delà de 800 ppm (parties par million, l'unité de mesure), il faudra mieux aérer ou réduire le nombre de clients, et au-delà de 1.000, les commerces devront évacuer le temps de redescendre en-dessous de 800. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/