2 min de lecture Coronavirus

Déconfinement : l'Unsa-RATP "alarmée" après "une affluence excessive" dans les transports

De fortes affluences de voyageurs ont été constatées, notamment sur la ligne 13, déjà habituellement bondée.

La sécurité était déployée dans les métros parisiens pour ce premier jour de déconfinement, lundi 11 mai.
La sécurité était déployée dans les métros parisiens pour ce premier jour de déconfinement, lundi 11 mai. Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Chloé
Chloé Richard-Le Bris et AFP

L'Unsa-RATP, premier syndicat de la régie des transports franciliens, a "tiré la sonnette d'alarme avec solennité" lundi 11 mai, premier jour de déconfinement, s'inquiétant d'"une affluence excessive" sur certaines lignes pendant la première heure de pointe de la matinée. Le syndicat "soutiendra tout salarié RATP ayant fait usage de son droit de retrait parce qu'il se sent en danger", ajoute-t-il dans un communiqué. "À nos dirigeants de créer les conditions pour que ce droit ne soit pas utilisé", met-il en garde.

Lundi, "la première heure de la période de pointe matinale a été compliquée avec une affluence excessive, notamment sur la partie nord/nord-ouest de nos réseaux", par exemple la ligne 13 du métro, le RER B et le tramway T1, précise le syndicat. Des secteurs qui étaient déjà problématiques pendant le confinement.

Pour l'Unsa-RATP, les employeurs des salariés qui empruntent ces portions engorgées des réseaux de la régie "doivent "jouer le jeu" et travailler à étaler les heures de début de journée de leurs employés". L’Unsa-RATP en appelle à la région Île-de-France et "à l'État pour rappeler ces employeurs à leurs responsabilités", car "sans étalement des arrivées au travail", ils mettent leurs "salariés en danger", prévient le syndicat.

Pour le syndicat, "la solidité du dispositif" du déconfinement "sera mise à l'épreuve dans les toutes prochaines semaines avec le retour des scolaires", le redémarrage d'activités encore à l'arrêt et "une confiance grandissante dans la sécurité sanitaire offerte par les transports collectifs", qui ramènera davantage de voyageurs sur les réseaux de la régie.

À lire aussi
Le président américain Donald Trump, le 18 mai 2019. coronavirus
Coronavirus : Trump assure qu'un vaccin ou un traitement sera disponible avant la fin de l'année


Pour sa part, la direction de la RATP n'avait constaté "aucun incident majeur" lundi matin, avec "un respect global des consignes".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Épidémie Confinement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants