1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le Cytotec, un médicament qui déclenche les accouchements, va être retiré du marché
1 min de lecture

Le Cytotec, un médicament qui déclenche les accouchements, va être retiré du marché

Cet antiulcéreux, utilisé pour accélérer les contractions, ne sera plus utilisé dès 2018, révèle "Le Parisien" jeudi 19 octobre.

La fin d'un accouchement à l'hôpital franco-britannique de Levallois-Perret (illustration).
La fin d'un accouchement à l'hôpital franco-britannique de Levallois-Perret (illustration).
Crédit : DIDIER PALLAGES / AFP
Cytotec un médicament qui déclenche les accouchements retiré du marché
01:35
Odile Pouget & La rédaction numérique de RTL

Un médicament utilisé pour un accouchement sur cinq va être retiré du marché. Son nom, c'est le Cytotec. Le laboratoire Pfeizer, qui le fabrique, a décidé de le retirer du marché l'an prochain après de nombreuses alertes. Des femmes racontent avoir souffert le martyre en ayant pris ce petit comprimé qui permet de déclencher les accouchements.

Concrètement, c'est quoi le Cytotec ? Sur le marché depuis 30 ans, il s'agit d'un médicament contre l'ulcère de l'estomac, mais il est aujourd'hui très largement utilisé en gynécologie car ces comprimés ont pour particularité d’accélérer les contractions. Il se prend par voie orale dans le cadre de l'IVG médicamenteuse, et rend d'ailleurs dans ce domaine de réels services, selon de nombreux médecins qui défendent son efficacité.

Mais ce qui pose problème aujourd'hui c'est l'administration par voie vaginale pour déclencher un accouchement à terme. Il y a en effet des risques de surdosage pouvant entraîner des contractions trop fortes et une mauvaise oxygénation du fœtus. 

Des alertes en 2005, 2008 et 2013

Il y avait déjà eu plusieurs alertes en 2005, 2008 et 2013. La dernière a eu lieu il y a deux ans. L'agence du médicament avait été assez claire : risques d'hémorragies, de rupture utérine, anomalies du trouble cardiaque du fœtus... Mais elle n'avait pas interdit ce produit puisqu'il n'est pas autorisé  pour cet usage.

À écouter aussi

Ce produit a l'avantage pour les hôpitaux d'être beaucoup moins cher : 30 centimes le comprimé contre 90 euros pour les autres médicaments en gel ou en tampon, utilisés lors d'un accouchement pour déclencher le travail.

La rédaction vous recommande

 

À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/