2 min de lecture Aéronautique

Crash de l'A320 de Germanwings : "La porte du cockpit ne peut être déverrouillée que de l'intérieur", dit un pilote

REPLAY - La boîte noire de l'Airbus A320 qui s'est écrasé en début de semaine dans les Alpes laisserait entendre qu'il n'y avait qu'un seul pilote dans le cockpit, l'autre étant bloqué à l'extérieur.

Yves Calvi_ 3 Minutes pour Comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Crash de l'A320 de Germanwings : "La porte du cockpit ne peut être dévérouillée que de l'intérieur", dit un pilote Crédit Image : AFP PHOTO /DENIS BOIS /GRIPMEDIA / AFP TV | Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date : La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Loïc Farge

Que s'est-il réellement passé dans le cockpit de l'Airbus A320 de Germanwings qui s'est écrasé mardi 24 mars dans le sud-est de la France, faisant 150 morts ? Un enquêteur, citée par le New York Times, raconte ce qu'il a entendu des conversations enregistrées par la boîte noire en cours d'analyse. On apprend qu'après un début de vol habituel, l'un des deux pilotes a quitté le cockpit et n'a pas pu y retourner. Est-il vraiment impossible de rentrer une fois la porte fermée ?

En préambule, Patrick Magisson, pilote sur A320 et membre de la commission technique du syndicat SNPL, se dit "attristé" et "profondément en colère", regrettant que les informations données par la journal américain "sont non vérifiées et confirmées par des sources officielles, que ce soit le BEA ou le juge en charge de l'enquête".

"Moi, je vous laisse imaginer ce qui va se passer (...) dans les heures qui viennent. Des journalistes vont débarquer chez les familles des victimes, dont font partie les pilotes font partie des victimes. Ils vont leur poser des questions sordides sur leur vie privée et sur leurs tendances potentielles au suicide. C'est irresponsable", tonne-t-il.

Porte blindée

"La porte du poste a été imposée après le 11 septembre 2001. Son but est d'empêcher toute intrusion. Il faut donc une action volontaire à l'intérieur du cockpit pour déverrouiller cette porte", explique-t-il. 

À lire aussi
Crash A320 Germanwings
Crash de la Germanwings : les proches des victimes choqués par une initiative des parents d'Andreas Lubitz

"C'est quelque chose qui a été dénoncé dès le début : cette inversion entre la sûreté et la sécurité du vol", poursuit-il. "On a déjà eu des incidents où des pilotes ont tout simplement eu un malaise, une défaillance alors que l'autre était sorti. Il y a eu un incident qui est relativement récent. Effectivement, on n'a guère d'autre solution que d'essayer de défoncer cette porte, qui est blindée, qui est faite pour résister à des impacts de balles".

Patrick Magisson indique que la "seule parade qui existe, et que certaines compagnies, trop rares à notre goût, mettent en place, c'est qu'un personnel de cabine reste effectivement dans le cockpit et que, au moins en permanence, deux personnes soient au cockpit de façon à ce que si l'un défaille pour une raison ou pour une autre, l'autre puisse de toute façon déverrouiller la porte". Cette procédure n'est pas systématiquement pour des raisons de coûts.

Une sécurité en cas de malaise

En cas de malaise de celui qui est resté aux commandes, le pilotage automatique s'enclenche-t-il ? "Il n'y a aucun lien entre les deux", corrige Patrick Magisson. "Il y a une sécurité en cas de malaise. On peut ouvrir cette porte en cas d'absolue non-réaction. Une procédure est prévue pour que si la première demande d'ouverture ne fonctionne pas, on peut faire une deuxième demande. sans aucune réaction de la personne dans le cockpit, la porte se déverrouille au bout d'un délai", indique-t-il.

"Mais si la personne restant dans le cockpit refuse d'ouvrir (il peut le faire s'il juge qu'il y a un problème d'intrusion potentielle), à ce moment-là la porte reste absolument verrouillée. Il n'y a aucune échappatoire", précise-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Aéronautique Accident Crash A320 Germanwings
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants